Wall-E

2122009

La Terre a été désertée depuis bien longtemps et plus rien n’y personne ne l’habite. Plus rien ? Pas si sûr, un petit robot du nom de Wall E continue lui a nettoyer la planète dans l’attente hypothétique d’un retour humain. Sa vie va basculer le jour où il fait la connaissance de Eve, un robot dont la mission est de détecter la présence et le retour d’êtres vivants.

Wall E

Il n’y a rien à dire, une fois encore le travail effectué par Pixar est de très haute volée. A tel point qu’on ne sait par où commencer. Dans certains projets similaires on a du mal a trouver un point fort, mais là c’est tout l’inverse ! L’animation ? Juste parfaite, on en fini même par éprouver des sentiments pour cette boite de conserve. C’est fluide, c’est beau, c’est riche. Du grand art. Du Pixar. Une histoire d’amour entre 2 robots c’est possible ? La réponse : oui, quand c’est bien fait.

Peut-être doit on quand même chercher la réussite du film dans cette histoire où un robot a plus d’humanité que les hommes modernes. Une histoire captivante, intéressante, écolo et pleine de sens. Les gags et les références sont légions, les degrés de lectures sont multiples. Un vrai 7 à 77 ans, non pas parce que cela ne convient à personne en particulier mais bien au contraire car à chaque âge correspond une interprétation.

Le tout avec un minimum de dialogues, fini les répliques gnangnans. Quand les images de synthèses se mettent au burlesque et quand la simplicité est belle …

Le plus ironique étant que cette critique d’un monde toujours plus aseptisé soit produite par Disney, un comble en soi. Quand c’est drôle, quand c’est beau, quand il y a de l’émotion, que rajouter d’autre ? A voir ABSOLUMENT !

vraivaleur.bmp







Playboy Communiste |
STREAMINGRATOX |
lemysteredelamaisonblanche |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fascination
| hsm321
| voyagelook