Un prophète

28082009

Malik a 19 ans, pas d’amis, pas de famille proche, il rentre en taule pour 6 ans. Ne connaissant personne il se met aux services de Corses qui lui confient des missions. Chemin faisant il prend de l’assurance, s’instruit et souhaite s’affranchir de son « clan ».

Un prophète

Alors que certains tentent en vain de faire du cinéma américain à la française (Jeunet, Kasso, Pitof, non pour lui je rigole il ne sait faire ni l’un ni l’autre), Jacques Audiard lui fait l’inverse, du cinéma français à l’américaine. Cet homme a tout compris des tenants et des aboutissants d’un bon scénario, car s’il est capable de sublimer ses personnages, il n’en oublie pas le récit, lui donnant un caractère épique. Car chez Audiard l’histoire doit primer, le récit avant tout, les incrustations qui apparaissent sporadiquement le long du film n’en sont que la confirmation.

Quand les acteurs sont bons (Tahar Rahim est bluffant), que l’histoire l’est tout autant et que l’image suit derechef, et bien ça donne ça, un grand film. On pestera sur la difficulté apparente de trouver en France des acteurs corrects capables d’assumer des 3 ieme rôles, mais ce n’est rien à côté du film, qui confirme un peu plus encore tout le bien que l’on pense du bonhomme, ou le mal que l’on pense du reste de la profession.

On saluera également la qualité de l’image qui noircit un peu plus encore l’atmosphère carcérale, on saluera la brillante idée de monter un tel projet avec un nom inconnu du grand public, on saluera l’absence de démagogie larmoyante, prétentieuse voire donneuse de leçons. Bref un bon moment, peut être tient on notre Michael Mann à nous ?

vraivaleur3.bmp







Playboy Communiste |
STREAMINGRATOX |
lemysteredelamaisonblanche |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fascination
| hsm321
| voyagelook