The Expendables

5102010

Un groupe de mercenaires se voit chargé de tuer un général dictateur.

the expendables

Le plus gros atout du film – surprise – c’est son casting. Non pas que les acteurs excellent, mais Sly a bien compris et retenu quelque chose de son passé de star Hollywoodienne, c’est qu’une movie star, ça fait vendre, ça fait rêver. Alors quand il y en a plusieurs, on est jamais loin du déluge orgasmique. Aussi futiles que soient des apparitions comme celle de S. Seagal dans Machete ou du gouverneur Arnold dans The Expendables, on est toujours heureux de les voir, pas la peine d’écrire des lignes entières pour décrire ces personnages, ils existent par eux-mêmes. Après, tout ça n’est que considération bankable-istique.

Le film lui est nostalgique, Sly joue les prolongations, c’est son Space cowboys à lui, un jour on le verra jouer un grand père qui a des varices et qui se plaint de ses hémorroïdes. La difficulté de vieillir ou de l’accepter sûrement. Sly en est pourtant très conscient, l’histoire d’amour que l’on était en droit d’attendre est volontairement sabordée. Lorsqu’il faut jeter un obus, il fait appel à plus costaud que lui… Sly trop vieux et lucide pour ça ?

Après, sur le fond, l’histoire est volontairement et tellement inexistante que cela prête à sourire. Il y a eu le Vietnam, l’Afghanistan, la Russie, la Birmanie, voilà une nouvelle terre hostile à laquelle il va se confronter.

Les 20 dernières minutes donnent lieu à un long gun-fight, un des plus long vu depuis Battle Royal 2, l’ensemble est filmé avec beaucoup de premier degré, c’est violent (mais depuis le dernier Rambo, on savait Sly devenu hémoglophile), mais finalement sans surprise. Le film n’a donc que très peu d’intérêt, un intérêt historique peut être,  » l’endroit où Bruce, Arnold et Sly ont joué ensemble », quelques lignes de dialogue parviennent à faire sourire. Mais voila sans plus. C’est volontaire, nostalgique et l’on se rend compte que c’est là qu’il souhaitait aller.

valeurdevenir.bmp







Playboy Communiste |
STREAMINGRATOX |
lemysteredelamaisonblanche |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fascination
| hsm321
| voyagelook