The Crazies

23042010

Une tranquille bourgade du middle-west des Etats-Unis voit du jour au lendemain ses habitants devenir fous et s’en prendre les uns aux autres. Tout cela est-il véritablement sans raison ? Le gouvernement ne serait-il pas derrière tout ça ?

The Crazies

D’un postulat alléchant (une ville folle qui s’entretue), ce remake de Romero nous livre un résultat très brouillon. Si j’étais méchant, et je ne le suis jamais, je dirais que la première partie du film est bordélique, la seconde déjà vue 726 fois et la dernière ennuyeuse. Aucun moment où l’ensemble puisse laisser penser au génie.

Si j’étais magnanime – je ne le suis jamais – j’avancerais que le film commence rapidement et efficacement par une scène qui a le mérite de poser les jalons, que les hommes qui chassent d’autres hommes ça fonctionne toujours et que visuellement certains parti pris (les camps humains, le grand nombre de cadavres…) sont efficaces et suffiraient à me contenter pour bon nombre d’autres films.

Est-ce parce qu’il s’agit d’un remake ? que le film dispose de certains moyens (même s’il y a quelques décors en carton pâte)? Toujours est-il que l’ensemble est à peine original, ni super subversif ni vraiment moralisateur (bon ok ça c’est pas mal). On surfe sur l’idée que s’il y a un complot ou des magouilles du gouvernement c’est sur les braves gens comme nous que cela tombera. Le beau couple du médecin et du shérif sauvent leur gueule (et l’on s’en fout), les moches crèvent, la pirouette finale comme cerise sur le cake. Moyen, moyen vous dis-je.

valeurdevenir.bmp







Playboy Communiste |
STREAMINGRATOX |
lemysteredelamaisonblanche |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fascination
| hsm321
| voyagelook