Sweet Sixteen

3122009

Liam a 15 ans, sa mère est en prison, son beau-père le bat et lui survit de petits trafics. Un jour où son dealer de beau-père lève la main un peu plus brutalement qu’à l’accoutumé, il part vivre chez sa soeur, décide de se venger et ses petits trafics prennent une tout autre ampleur.

 

sweet sixteen

Si vous ne connaissez pas l’Écosse, ce film vous dissuadera d’y aller. Ken Loach est dans son registre : le drame social. Petite précision ici le drame est crépusculaire. Pas de rémission possible, pas de happy-end ou quoique ce soit. On en viendrait à rire quand le personnage se brûle. Bref pas le genre de film à s’enfiler au petit déjeuner. L’office du tourisme d’Écosse ne devrait d’ailleurs pas tarder à porter plainte.

Pourtant, et oui car il y a un « pourtant », c’est l’archétype même du film à ne pas sous estimer (ni à sur estimé benoîtement du simple fait qu’il s’agisse d’un Ken Loach) aucun glamour derrière tout ça, aucune facilité. Si l’on passe par l’archétype éculé de l’engrenage mafieux c’est pour mieux se resserrer sur le véritable sujet du film : les rapports sociaux. Ici le sujet d’étude est le noyau familiale ou plutôt le noyau éclaté.

Comment ne pas saluer la grande interprétation de l’acteur principal (Martin Compston) qui campe un adolescent pris en tenaille entre insouciance et fragilité, entre rêve et désespoir, et cette dernière scène magnifique qui à n’en pas douter fait référence aux 400 coups de Truffaut. Le genre de scène capable (s’il en était besoin) de rehausser un peu plus le niveau d’un film, de lui faire prendre une autre ampleur et de rester longtemps graver dans l’imaginaire du spectateur. Liam se retrouve seul sur la plage, totalement déboussolé, dépassé par les évènements, envisage-t-il l’avenir ? en est-il à ce moment capable ? Rien n’est moins sûr. Sur ces dernières images il n’y a plus une parole et il y aurait pourtant tant à dire.

vraivaleur.bmp

PS. Pour cette article, tolérance zéro (c’est à la mode), aucun commentaire ne sera accepté sans avoir eu l’assurance que son auteur ait été jusqu’à la dernière image du film.

 







Playboy Communiste |
STREAMINGRATOX |
lemysteredelamaisonblanche |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fascination
| hsm321
| voyagelook