Sunshine Cleaning

6112009

Le destin d’une trentenaire qui par l’entremise d’une société de nettoyage de scènes de crimes essaye de se construire et de stabiliser une vie pour le moment faite d’incertitudes. Se greffe à l’histoire sa soeur, son père, son fils et son amant.

Sunshine Cleaning

« Par les producteurs de Little Miss Sunshine » qu’ils disaient. Ca tombe bien il y a sunshine dans les 2 titres. Quel rapport entre les 2 ? Des comédies américaines finalement optimistes (d’où la touche du rayon de soleil), qui à l’instar de ce qui se fait actuellement, et quand je dis ça Apatow & Co n’est pas si loin, traite d’un malaise, d’une quête d’identité d’une classe d’âge et d’une classe sociale (sisi ça existe encore). Ces comédies exhortent le spectateur à s’assumer, à profiter des petits instants magiques, à vivre quoi. Il faudrait leur trouver une catégorie dans laquelle les classer, ça tombe bien j’ai un titre sous la main : CARPE DIEM vs FLOWER POWER’S CHILD. Oui le nom est un peu long, mais il existe bien l’Acid House Trance Psychédélique Drum & Bass en musique alors pourquoi pas celui-ci !

Le film en lui même ? Rien d’exceptionnel, une histoire simple avec un postulat fort (ou vendeur c’est selon), une galerie de personnages attachants (ou non mais en tous cas c’est le but) allant du mioche au vieillard (avec lequel on tire les mêmes ficelles qu’avec Little Miss Machin), des situations cocasses qui prêtent à sourire, un dilemme et une fin.

En résumé on n’apprend rien mais l’on ne s’ennuie pas. Un film qui vieillira mal et dont le public actuel ,à la manière des personnages, évoluera et ne comprendra plus ce qui lui avait plus en le voyant 10 ans auparavant. Mais pour 2009 ce Feel Good Movie devrait encore aller.

presquevraivaleur2.bmp

 







Playboy Communiste |
STREAMINGRATOX |
lemysteredelamaisonblanche |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fascination
| hsm321
| voyagelook