Scott Pilgrim Vs The World

4112010

Scott a 22 ans, une copines, des ex, et un groupe de musique. Le jour où il rencontre Ramona il ne se doute pas qu’il devra affronter les précédents ex de la demoiselle.

scott pilgrim vs the world

Le monde des adultes a disparu et comme dans Crows Zero de T. Miike, les adolescents dirigent le monde et seuls leurs codes existent. De cette idée au fort potentiel comique et à l’allégorie interprétable à souhait, Edgar Wright (à qui l’on doit le décapant Hot Fuzz) arrive à faire ce que l’on craignait impossible, faire jouer à Michael Cera quelque chose d’autre qu’un rôle d’adolescent boutonneux. Michael Cera est adulte (hallelujah),  »mais c’est totalement faux » dira un visiteur perdu sur ce site, détrompez-vous car si le film devait se résumer en huit mots : les adolescents sont les adultes de leur monde. (Un visiteur perdu sur ce site applaudira).

Un monde où tout va plus vite. On mange plus vite, on pisse plus vite, on tombe amoureux plus vite… Un monde dans lequel on ne cesse de se battre face à des chanteurs, des acteurs, contre sa sexualité, contre tout ce qui nous entoure. Séduire quelqu’un c’est autant de questions et de difficultés que Scott devra vaincre par le biais de The League of Evil Exes.

L’habillage et l’environnement du film sont ouvertement inspirés par la culture du jeux vidéo. Film dans une mouvance geek/no life, forcément destiné à un public très précis, et invariablement lassant malgré une certaine originalité. Sans cette partie de  » qu’est ce qu’être un adolescent » Scott Pilgrim serait d’ailleurs à ranger du côté des Kick-Ass-Like. A voir malgré tout, 2-3  »jokes » sont quand même grandioses et puis ça semble être une nouvelle mouvance d’un certain type de cinéma (pour le meilleur et pour …)

Valeur en devenir







Playboy Communiste |
STREAMINGRATOX |
lemysteredelamaisonblanche |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fascination
| hsm321
| voyagelook