Rien de personnel

27092009

Une réception donnée par la société Muller tourne au jeu de rôle, chacun étant soit coach soit coaché. Un jeu où les dés semblent pipés à l’avance.

Rien de Personnel

Un film (le premier de son auteur) dont on devine que la principale force réside en son synopsis, en un concept bien servis par 2-3 idées savoureuses, un film dont le meilleur moment reste la bande annonce …

Ce qui plaît c’est cette idée d’unicités des unités de lieu et de temps, re-dynamisée par un montage permettant de confronter différents points de vus et de faire avancer l’histoire.

Ce qu’on aime moins, c’est qu’un tel exercice de style est trop souvent prévisible, qu’il nécessite de bons acteurs, ce qui est le cas aux exceptions douteuses de Mélanie Doutey et du Polonais, mais encore faut il bien les diriger. Cette succession de scénettes (de sketchs ?) tourne vite au one man show, procédé qui ne se complaît qu’à l’excellence et qui lorsque il est raté, fait retomber lourdement le soufflet .

La trame sociale semble être de bon aloi, peut-être trop pour être honnête, vaguement opportuniste, un tel sujet est il vrai difficile à traiter, car comment parler du monde du travail sans soi même le connaître ? Comment un Podalydes peut-il rendre son rôle de délégué du personnel  crédible? comment éviter la maladresse pour le réalisateur ?

La réalisation est elle d’une mollesse soporifique, trop certaine qu’elle est de la construction  salvatrice du film. C’est un premier film après tout, le métier rentre et les critiques pro se masturbent, tout va bien dans le meilleur des mondes.

valeurdevenir3.bmp







Playboy Communiste |
STREAMINGRATOX |
lemysteredelamaisonblanche |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fascination
| hsm321
| voyagelook