Morse

4032009

Oskar, 12 ans, est un jeune garçon fragile vivant seul avec sa mère. A l’école, il est victime de brimades, sa rencontre avec la curieuse Eli, sa jeune voisine, elle aussi porteuse d’un lourd fardeau, va bouleverser sa vie, sur fond de vengeance et de survie.

Morse film

Qu’il est bon de s’éloigner de temps en temps du cinéma Hollywoodien, de son consensualisme, de son manque d’ambition et de renouvellement. La surprise nous vient du nord cette fois-ci, primée à Gérarmer, Morse ressemble dans la forme au cinéma de Nakata (Ring, Dark Water), un cinéma épuré, aux dialogues rares, mais à l’image évocatrice et à la tension omniprésente. Un jour viendra que les scénaristes américains comprendront que les dialogues nuisent (dans une majorité de cas) à la tension et à l’instauration du climax. Ici, point de Muse, Placebo ou autre Moby, la partition musicale est en parfaite harmonie avec les qualités précédemment citées. Pas d’effets de style démesurés, du cinéma simple (mais n’est-ce pas le plus difficile?), avec des plans fixes et une utilisation intelligente de la profondeur de champ.

La thématique du film, est elle par ailleurs très intéressante, tentant de méler et de comparer survie et vengeance, les 2 protagonistes (mention très bien pour les 2 acteurs) étant tour à tour obligés d’en passer par là. L’un est-il plus condamnable que l’autre ? (merci d’envoyer vos réponse par mail sur 1 page recto-verso).

Inévitablement, ce film va faire l’objet l’an prochain d’un remake, par Maat Reeves le réalisateur de Cloverfield. Manque de renouvellement  quand tu nous tiens ! Certes pas le film de l’année, mais malgré tout un film de vampire (quoi je l’avais pas dit?), dont il serait dommage de passer à côté. 

vraivaleur.bmp







Playboy Communiste |
STREAMINGRATOX |
lemysteredelamaisonblanche |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fascination
| hsm321
| voyagelook