Mister Freedom

29012009

Aujourd’hui retour sur un film, qui est finalement encore d’actualité : Mister Freedom du réalisateur-photographe, William Klein.

A l’heure du départ de Georges W. et de l’investiture de Mister Obama, à l’heure où se dernier se dit favorable à la peine de mort et où lors de son investiture il jure sur la bible, qu’il se rend à l’église et qu’il fait intervenir 2 prédicateurs plus que discutables. A une époque où les films de super héros trustent les premières places du boxe office. A une heure où une partie du peuple gronde contre son roi-président. OUI ce film de 1968 est plus d’actualité qu’on pourrait le croire de prime abord.

L’histoire, Mister Freedom est appelé au secours de la France qui au sortir de la guerre se voit courtiser par « les rouges ».Les États-Unis de l’entendent pas de cette oreille là et envoie Mr Freedom pour contrer cette « invasion ». Sa tâche sera des plus ardues car sur son chemin il devra combattre Super Moujik Man et Red China Man. Ou pour faire simple, l’impérialisme américain en 102 min sur pellicule.

Ce film totalement déjanté, et finalement très 60′, fourmille d’idées ou de citations croustillantes et il serait illusoire de vouloir toutes vous les raconter, mais histoire de vous mettre l’eau à la bouche, quelques exemples :

Mr Freedom s’attaquant à une famille black américaine qui avait eu le malheur de ne pas consommer. Il les punira à coups de revolver.

L’ambassade des USA qui n’est en fait qu’un vaste supermarché.

Mr Freedom : « 2 choses nous menacent, et votre Stendhal l’avait bien compris, ce sont les rouges et les noires », ou encore « if you love freedom (USA), freedom loves you »…

Image de prévisualisation YouTube

Un grand délire réjouissant, à l’esthétique léchée, mais comment pouvait-on attendre autre chose de la part de W. Klein.

vraivaleur.bmp







Playboy Communiste |
STREAMINGRATOX |
lemysteredelamaisonblanche |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fascination
| hsm321
| voyagelook