L’incroyable destin d’Harold Crick

5042009

Harold Crick est un employé des impôts tout ce qu’il y a de plus banal. Sa vie est rythmée et écrite comme du papier à musique. Tout ceci va prendre une tournure bien étrange lorsqu’il se met à entendre une voix off (celle du film) narrant sa vie. Ne serait-il pas un personnage de roman aliéné aux volontés de sa créatrice ?

L'incroyable destin d'Harold Crick

L’idée de base est séduisante, et l’on croirait le scénario tiré de Charlie Kaufman (Adaptation, Dans la peau de John Malkovich). On en viendrait presque, et c’est un comble, à regretter que l’histoire n’en tire pas plus profit. Une certaine sobriété de réalisation et d’intrigue quelque peu dommageable.

Un film au double degré de lecture et de compréhension, une mise en abîme du travail de créateur (libre à chacun d’y voir une connotation religieuse), le personnage de Dustin Hoffman le dit lui même à un moment : « il faut savoir s’il s’agit d’une comédie ou d’une tragédie », Will Ferrell (dans un registre plus classique) va donc s’attacher à le savoir, tout comme vous.

L’empathie pour le personnage naîtra évidemment de cette voix off dont on ne sait plus  à qui elle est destinée.

Une histoire parfois cousue de fil blanc et de bon aloi, dont on se contentera de retenir l’originalité et la bonne prestation des acteurs principaux (la géniale Emma Thompson en tête). Un film pas loin d’être très bon. « Pas loin » malheureusement.

presquevraivaleur1.bmp

N.B. Encore une fois les distributeurs nous gratifient d’un titre français ridicule, l’original étant : Stranger than Fiction

 

Filmo « scénaristes en crise » :

- Adaptation de Spike Jonze, 2002.

- Le créateur d’Albert Dupontel, 1999.







Playboy Communiste |
STREAMINGRATOX |
lemysteredelamaisonblanche |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fascination
| hsm321
| voyagelook