L’Imaginarium du Docteur Parnassus

30112009

Le Docteur Parnassus et sa troupe écument les villes pour proposer un spectacle dans lequel le spectateur à l’occasion de voyager au coeur de sa propre imagination. Mais au détour d’un pari pris 1000 ans plutôt, un terrible pacte le lie avec le diable à qui il a parié et perdu sa fille.

L'imaginarium du Docteur Parnassus

Générosité et tendresse, 2 mots pour qualifier ce film. Le premier pour parler du travail de Terry Gilliam, le second pour résumer l’état d’esprit de nombre d’entre nous envers le réalisateur de Brazil, ce réalisateur inclassable dont les difficultés qu’il éprouve à monter ses films ne font qu’accroître la sympathie qu’on éprouve pour lui et pour ses attachants personnages de saltimbanques à la marge de la société.

Il ne faut pas être fin limier pour voir et comprendre que le Docteur Parnassus et Terry Gilliam ne font qu’un. 2 hommes dont la mission (vitale) est d’alimenter le monde en rêves et en histoires. 2 destins qui font face tant à l’adversité, qu’à la tentation de facilité. Ces personnages ont ça en commun qu’ils refusent de se fourvoyer et de pactiser avec le diable. La tentation est parfois difficile surtout lorsque l’on nage dans des eaux similaires.

Peut-être faut-il d’ailleurs voir là la légère déception que procure ces images de synthèses. Ces effets numériques qui enlèvent un charme et une magie présents dans des films comme Brazil ou bien Les Aventures du Baron de Munchausen. Peut-être la part du diable ?

Malgré tout, ce film est honnête et sincère, c’est une déclaration d’intention sur le métier d’artiste, il restera dans l’histoire comme la dernière prestation de son comédien principal (Heath Ledger). Un bon moment de poésie et d’onirisme. Un film qui devant le manque d’objectivité assumé de cette critique ne sera évidemment pas « noté ».

 







Playboy Communiste |
STREAMINGRATOX |
lemysteredelamaisonblanche |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fascination
| hsm321
| voyagelook