L’étrange histoire de Benjamin Button

11022009

Benjamin Button n’est pas un garçon comme les autres, il est né dans un corps de vieillard qui ne va cesser de rajeunir. Il tombera amoureux, mais l’étrangeté de sa maladie rendra cet amour impossible.

On était prévenu, David Fincher réussit un film sur deux. Après Seven (bien), il y avait eu The Game, après Fight Club (bien), Panic Room, après Zodiac (bien) … Benjamin Button.

Benjamin Button

Tout le problème du film à concept (Un jour sans fin, Memento, Volte Face…) se retrouve malheureusement là, il ne fait que se contenter de l’idée originale alors qu’il aurait pu aborder d’autres pistes, certaines plus métaphysiques (quoiqu’on en pense, les premières minutes n’étaient elles pas sujettes à une réflexion sur l’avortement?). Pourtant le sujet est suffisamment fort pour qu’on s’y accroche, mais l’idée se suffit à elle même, le réalisateur s’en contente. On attendait plusieurs dimensions, on en aura qu’une. Un film qu’on apprécie mais qu’on regrette de ne pas avoir plus aimé.

Rendons néanmoins à Fincher ce qui lui appartient, le film dispose d’une plastique irréprochable, le make-up aura son oscar, de nombreuses scènes sont très réussies, Cate Blanchett est comme toujours impeccable (au contraire d’un Brad Pitt bien trop lisse) et le film passe finalement assez vite.

Au final on est quelque peu déçu et l’on aurait préféré qu’il troque les scènes (inutiles) de révélations sur le lit de mort (« olala qu’est ce que c’est original ça! ») par un approfondissement du personnage de Button. Mais bon on a déjà eu The Wrestler cette année, il serait exagéré d’en demander trop.

valeurdevenir.bmp

Filmo à concept conseillée :

- The Dead Zone – David Cronenberg avec C. Walken, 1983







Playboy Communiste |
STREAMINGRATOX |
lemysteredelamaisonblanche |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fascination
| hsm321
| voyagelook