Les décimales du futur

6092009

A la mort de son père, Jerry Cornelius souhaite faire sauter son château. Mais un micro film précieusement gardé attise la curiosité de scientifiques qui voient là l’outil indispensable à leurs expériences.

Les Décimales du futur

C’est après la première vision que la mention « inclassable », apparaissant sur la jaquette (hideuse) de ce film édité par Canal +, prend tout son sens. Car, oui, ce film est un OFNI qui n’a pas de genre. Le début peut laisser penser à un film futuriste, un peu fauché comme seules les 70′s ont su faire. Mais non, la SF est, et a posteriori c’est plutôt intelligemment pensé, discrète. Ceci a le grand mérite d’éviter au film de sombrer dans la quasi-inévitable désuétude du temps qui passe, mal oh combien tragique qui n’a jamais cessé de frapper les productions futuristes. Mais à la manière d’un Kubrick (certains plans font d’ailleurs penser à Orange Mécanique), Robert Fuest semble avoir compris cela et le film, boosté par une très bonne réalisation, avec des plans plus originaux que la moyenne, se regarde si ce n’est avec plaisir du moins avec étonnement.

Malgré une histoire alambiquée, ce film reste une curiosité, où l’originalité et l’inventivité gomment certaines imperfections.

presquevraivaleur1.bmp







Playboy Communiste |
STREAMINGRATOX |
lemysteredelamaisonblanche |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fascination
| hsm321
| voyagelook