Le Monde (presque) Perdu

5102009

Le Docteur Marshall a toujours cru que les takions permettraient de voyager dans le temps, mais devant les moqueries de la communauté scientifique il finit par ranger son travail au placard, jusqu’au jour où Holly, une jolie jeune femme, le pousse à tenter le voyage spatio-temporel. Dans leurs bagages ils emporteront malgré eux Will un vague Redneck.

Land of the lost

Le monde (presque) perdu (Land of The Lost) se veut une grosse bouffonnerie, vague parodie de série TV et autres films de SF (Planète des Singes, 2001, Jurassik …). L’histoire est d’une simplicité poussée à l’extrême et le scénario n’a qu’un but : préparer le gag suivant (cf l’épisode du crabe). Un film qu’on va voir pour rire, poser son cerveau et le reprendre en sortant. Finalement la question qui se pose : un film avec Will Ferrell se regarde-t-il juste parce qu’il est là ?

On aura tendance à répondre par l’affirmative même si le film (production grand public?) est un peu trop sage et se contente d’accumuler les gags. On retiendra parmi eux ceux de la noix, de l’urine, de Cher, et du chimpanzé Chaca, le « personnage » à travers lequel les scénaristes se sont lachés (quand il touche les seins de l’assistante, qu’il communique avec elle…). Will Ferrell est quant à lui toujours parfait dans son rôle, dans sa peau de looser magnifique.

D’une certaine manière le film détourne également les codes de ce genre de production pour s’en moquer et baser une partie de son humour, mais c’est finalement plus subtil qu’il n’y parait et il n’est pas certain que cela saute aux yeux de tout le monde.Pourtant comment ne pas rire lorsque l’assistante traduit si aisément les propos de Chaca, ou lorsque Will (le redneck) se demande « pourquoi tout le monde fait comme si la situation était connue ».

Un film pour se décontracter et sourire, ni plus, ni moins.

presquevraivaleur1.bmp

 







Playboy Communiste |
STREAMINGRATOX |
lemysteredelamaisonblanche |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fascination
| hsm321
| voyagelook