Le Discours d’un Roi

17022011

Georges VI est victime de bégaiement, et malheureusement pour lui la seconde guerre éclate. Pas de bol il va devoir faire un discours devant la nation (d’où le très judicieux titre !), arrivera-t-il a vaincre ce vieux démon ?

Le Discours d'un Roi

C’est le film du moment. Tout le monde en parle, Paris Match adore et accessoirement il est parmi les favoris des Oscars. Il fallait bien à ce titre y jeter un oeil et lui consacrer un article, histoire de … vous prévenir.

Sans présager de quoique ce soit concernant l’attribution des statuettes, dont on se moque d’ailleurs éperdument, on peut dire à la vision de ce Discours d’un Roi, qu’il entre, qu’il est le prototype même du film à Oscars. Le film prêt à faire succomber la ménagère et à faire pleurer les détraqués des glandes lacrymales. Tous les ingrédients du film de gogos sont bel et bien là : Le pauvre gars qu’on va prendre en empathie car il souffre et qu’il est une victime innocente de ce trouble de la santé. Mais il y a aussi le coup de  »c’est une histoire vraie », celui de l’amitié à 2 shillings entre 2 êtres que tout oppose mais qui finiront quand même par devenir ami (mais pas avant la toute fin du film), l’absence de réalisation et d’audace. Bref un film qui ne mérite aucune réputation si ce n’est celle d’un film fait par des professionnels, mais pas par des artistes.

Les acteurs font le métier, mais leurs personnages sont ennuyeux au possible. Le dénouement est cousu de fil blanc… Un téléfilm de qualité voila ce à quoi nous avons droit. Mais rassurons nous, chaque année et dans le même veine nous avons droit à ses cousins germains, FROST NIXON, INVICTUS, RAY, HARVEY MILK … Ou comment faire du consensualisme mou et bien pensant sur le dos du bégaiement, de l’apartheid, de la cécité ou de l’homosexualité (Harvey Milk n’est pas le plus mauvais de la liste je le concède). En allant voir ce film vous pouvez être sur que vous ne serez pas dans du J’irai cracher sur vos tombes de B. Vian. C’est peu de le dire. Mais après tout le film aura son public.

Un film gnangnan qui n’exploite pas les pistes intéressantes qui lui étaient offertes (les relations fraternelles). Le seul intérêt est donc la performance qu’accomplira son acteur principal, mais là ce n’est plus du cinéma, c’est du cirque.

valeurdchue.bmp







Playboy Communiste |
STREAMINGRATOX |
lemysteredelamaisonblanche |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fascination
| hsm321
| voyagelook