Le Direktor

22062009

Ravn est président d’une société informatique qu’il souhaite vendre à un groupe d’investisseurs Islandais. Le problème est qu’il ne s’est jamais présenté comme le président. Il emploie alors un acteur pour jouer ce rôle et mener à bien les négociations.

Le direktor

Un film qui a un grand mérite, celui de prouver que les danois, malgré leurs têtes, peuvent être drôles. On peut être drôle sans sauter sur sa table, sans montrer son cul et courir acheter une baguette de pain devant une caméra de tv, on peut être drôle sans un mot, juste par le biais d’un plan de cinéma, on peut-être drôle et talentueux, on peut dire tout ceci même si c’est plus facile quand on s’appelle Lars von Trier.

Filmé en DV, d’une qualité numérique qui en rebutera plus d’un (à tort), Lars arrive malgré tout à insuffler du rythme au film (du moins dans la première partie) par un montage qui redynamise les dialogues  (ou les silences !) et permet ainsi d’accentuer le comique de situation. Sur une idée simple, Lars von Trier, tire un film amusant et réjouissant, truffé de situations cocasses, qui lorgne par moment vers le burlesque.

Mention spécial aux acteurs, et à Jens Albinus (le président factice), qui arrive à nous décrocher des sourires, sans ouvrir la bouche, la tête baissée, se demandant où il se trouve, et quel numéro d’acteur il va devoir jouer. Après avoir prouvé qu’il était de ceux qui font avancer le cinéma (avec notamment le dogme), que sa caméra était capable de filmer des sentiments (Breaking the Waves), mais aussi de magnifier l’image (Antichrist), on découvre là son talent comique et sa (son point fort) grande qualité de directeur d’acteurs. On finirait par ne plus être étonné par ses voyages en camping car ou sa société de production de films X pour femmes et homosexuels.

vraivaleur3.bmp

 







Playboy Communiste |
STREAMINGRATOX |
lemysteredelamaisonblanche |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fascination
| hsm321
| voyagelook