Le Dernier Pour la Route

3032010

Le parcours d’Hervé, alcoolique, qui du jour au lendemain décide d’arrêter de boire et rentre en cure de désintoxication.

Le Dernier Pour la Route

Là où certains films américains auraient cherché (et réussi) à montrer la maladie de façon sensationnelle, là où de cette histoire on en aurait tiré une fable à portée universelle, Philippe Godeau (le réalisateur) en tire une histoire intimiste, presque trop même. Est-ce un manque d’ambition ? un trop plein d’humilité? Toujours est-il que ce genre d’histoire, malgré tout banale et filmée assez platement, ne rend pas hommage aux acteurs, la véritable raison d’être de ce film. Difficile de s’enthousiasmer ou de bousculer les mentalités quand il n’y a ni climax, ni intensité dramatique.

Faute d’une mise en scène efficace on se retourne vers les acteurs. Sans tomber dans la performance outrancière (il est les 3/4 du temps sobre), François Cluzet arrive assez bien à porter ce sentiment de déni, cette volonté de se démarquer face à quelque chose dont on se croit étranger. Il constitue le véritable intérêt d’un film trop concentré sur son seul personnage principal.

Film pas spécialement convaincant car prêchant en terrain conquis, Le Dernier Pour la Route vaut avant tout pour Cluzet et ses petits camarades. Pour le reste, nul magie, nul émerveillement, juste un looooooong spot de prévention de l’alcoolisme. Pas certain qu’il apporte un oeil neuf sur le problème, ni même des solutions (ce qui ne semble pas être la volonté de l’auteur, du moins il faut l’espérer).

valeurdevenir.bmp







Playboy Communiste |
STREAMINGRATOX |
lemysteredelamaisonblanche |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fascination
| hsm321
| voyagelook