La bête de guerre

28032009

La course poursuite, dans l’Afghanistan du début des années 80, entre un char russe et des moujahidines afghans.

La bete de guerre

Le synopsis est simple vous en conviendrez, et le bon faiseur qu’est Kevin Reynolds (à qui l’on doit le sous estimé Waterworld) , en tire le meilleur. De ce conflit on ne connaît finalement (cinématographiquement parlant) pas grand chose et le propose du film résume assez bien ce qu’il fut pour les russes, un traquenard dans lequel ils se sont embourbés, aveugles au pays, aux résistants qu’ils combattaient et même à leurs propres soldats.

On évitera pas certaines facilités, les russes joués par des américains, une empathie pour les plus faibles, la folie et la lâcheté comme instincts primaires de l’homme. Les bonnes intentions du réalisateurs empêchent néanmoins de tomber dans le pathos ou le manichéisme exacerbé.

Il n’empêche que le film se suit aisément, et que l’on se prend à ce jeu jeu du chat et de la souris.

Un bon film injustement oublié qui peut sans honte intégrer la liste précédemment créée.

presquevraivaleur2.bmp







Playboy Communiste |
STREAMINGRATOX |
lemysteredelamaisonblanche |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fascination
| hsm321
| voyagelook