JCVD

28042009

Mister Van Damme de retour en Belgique pour se ressourcer, est pris à partie lors d’un hold up dans une banque. La police est persuadée qu’il est dans le coup et les ravisseurs tentent de se servir de ce prétexte.

JCVD

Nous dirons, histoire d’être consensuel, que si le film souffre de nombreux défauts (voir plus loin) il a néanmoins le mérite de dégager une certaine honnêteté, et une humanité émane de JCVD. Un homme tellement décrié qu’on en finit par l’apprécier, le scénario n’hésite par ailleurs pas à aller dans ce sens. Le film vaut avant tout pour JC, l’histoire passe bien après.

Mais, car il y a un mais, malgré toutes ces bonnes intentions, on évite pas un film qui frôle par moment l’amateurisme (il n’y a qu’à voir certains acteurs secondaires), où les lumières sont tout bonnement horribles, et où la réalisation hésite entre 2 genres (le film d’action et la réflexion de l’acteur sur l’homme) sans jamais réussir à bien coller les deux. Les scènes où la caméra est dynamique sont dans l’ensemble bien réussies, pour les autres …

Un film qui aurait pu se contenter d’être un court métrage comprenant (uniquement?) ce monologue en plan séquence d’un JC émouvant face à la caméra. Pas le film annoncé mais à la manière de Rourke dans The Wrestler ou de Stallone dans Rocky Balboa, une autre facette d’un acteur tourmenté.

valeurmoyenne3.bmp







Playboy Communiste |
STREAMINGRATOX |
lemysteredelamaisonblanche |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fascination
| hsm321
| voyagelook