Idiocracy

21042009

A la suite d’une expérience militaire, Joe, américain moyen au QI moyen, se retrouve, en compagnie de Rita, prostituée de son état, 500 ans plus tard. Une époque où le QI moyen a diaboliquement chuté et où il se trouve être la personne la plus intelligente du monde. Alors qu’il va tout faire pour retourner à son époque, son pays a besoin de lui.

Idiocracy

Partant d’un postulat discutable (les personnes les plus limitées intellectuellement sont celles qui ont tendance à se reproduire le plus) que l’on pourrait qualifier de Darwin à l’envers, Idiocracy se veut une ode à la régression, un film que l’on quitte un peu plus … idiot qu’au départ.

Luke Wilson est impeccable dans ce rôle d’américain moyen, et certaines situations sont, avouons le, tordantes (l’eau des toilettes, le président catcheur, l’électrolyte…). Il serait dommageable de prendre ce film pour ce qu’il n’est pas, une oeuvre engagée, dénonciatrice ou visionnaire, non, c’est une comédie potache et c’est déjà bien comme ça.

Après un Office Space un peu mou du genou, Mike Judge retrouve l’esprit de Beavis and Butt Head, et nous offre avec le peu de moyen qu’il a (décors extrêmement cheap) ce qu’on attendait de lui.

presquevraivaleur5.bmp

 







Playboy Communiste |
STREAMINGRATOX |
lemysteredelamaisonblanche |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fascination
| hsm321
| voyagelook