Halal Police d’Etat

25062011

2 flics Algériens sont invités à enquêter à Paris sur un serial killer qui sévit dans les supérettes de la capitale. Mais à mesure qu’ils enquêtent, ils découvrent un peu plus la France et les français.

Halal Police d Etat

Quand il y a du talent, il ne faut jamais, au grand jamais, l’ignorer. Faire du cinéma, c’est un métier, trouver des titres s’en est un autre. Et en matière de titre force est de constater que celui-ci est excellent. Dans ce domaine, il n’y a d’habitude guère que le cinéma pour adulte (parait-il) pour nous arracher quelques sourires. Mais comme dit précédemment, faire un film c’est un métier. Revenons à celui-ci.

En premier lieu, le duo comique fonctionne plutôt bien. Les 2 larrons sont rodés et se connaissent. On a la nos Bud Spencer et Terrence Hill français. D’habitude, tout n’est que prétexte à se contenter de les mettre en situation. En gros, l’équipe technique arrive, on pose la caméra, quelqu’un au rôle obscur dit  »action », le duo fait son cirque, la caméra s’arrête, l’équipe technique repart et on retrouve cela chez le nullissime Denisot sur l’immonde Canal +. Si on est méchant, on dit que c’est pas du cinéma, sinon, et avec beaucoup d’indulgence, on fait référence à un cinéma burlesque d’antan dont plus personne ne se souvient. On parle là en général et des films comme Steack sont à mettre à part.

Et donc là c’est différent ? Euh, et bien pas vraiment. Ça reste quand même du cinéma français à la Besson. On peut pas dire que cela soit mal réalisé, mais on peut encore moins dire que cela soit du très bon cinéma. Mettre E&R dans Taxi aurait-il donné un résultat différent ? Grave question à laquelle nous ne répondrons pas.

Mais heureusement, car il y a un heureusement, le duo est là donc, et il plane une légère (quelle belle antiphrase) ironie tout le long du métrage. Sur des questions identitaires tant d’actualités, on rigole au travers de nombreux exemples qui émaillent le film (la fouille, les contrôles de police, les stéréotypes de toutes sortes, les reconduites à la frontières…). C’est pas que cela soit toujours emmené de la meilleure et de la plus fine des manières, mais bon comme on dit vulgairement, y-a de l’idée.

Film honnête, dont on se demande s’il ne gagnerait pas à s’installer dans du ZAZ plus assumé et maîtrisé. Sinon, mention à Eric comme d’habitude.

valeurmoyenne.bmp







Playboy Communiste |
STREAMINGRATOX |
lemysteredelamaisonblanche |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fascination
| hsm321
| voyagelook