Frost Nixon

31032009

David Frost, présentateur de talk-shows à succès en Grande-Bretagne et en Australie, décide d’interviewer Richard Nixon suite à la démission de ce dernier après les affaires du watergate. 4 émissions vont être consacrées à cette interview.

Frost Nixon

L’histoire d’un combat de boxe télévisuel. Alors c’est un film à l’américaine, à la Ron Howard on serait tenté de dire. La structure du film fait penser à celle des Incorruptibles (une personne décriée s’attaque à un « intouchable », puis compose son équipe, se prépare …), avec tous les clichés qui vont avec, le groupe qui est proche de l’explosion, où soit on l’aime soit on le quitte, les persos sont exagérés et Nixon (Franck Langella) dont on loue à droite à gauche l’interprétation est sur-joué au possible.

Sous la forme d’un documentaire, inutile et uniquement à but didactique, Ron Howard nous distille ses dialogues pompeux avec sa finesse habituelle. Extrait : « Parce que les projecteurs ne peuvent briller que pour un de nous deux ». Wao ! 35 scénaristes pour pondre une phrase comme ça toutes les 3 minutes, ça laisse rêveur.

Ceux qui aiment Ron Howard (que Dieu prie pour le salut de leur âme), reconnaîtront les thématiques chères à son auteur, l’histoire d’un homme (presque) banal qui se verra donner une chance de tutoyer les plus grands (De l’ombre à la lumière, En direct sur Ed TV, Un homme d’exception…) et où « avec de la volonté tout est possible ». Ce qui est certain c’est que de son passage à Happy Days, Ron en aura gardé la mièvrerie.

Pour contrebalancer ces nombreux défauts, Michael Sheen (Frost) joue très bien et avec justesse, Howard connaît son métier et le film n’a pas grand chose à se reprocher sur la forme, le thème du débat est agicheur mais pour le fond vous en savez assez.

Bref, pas le film annoncé. La bande annonce suffira.

valeurdchue.bmp







Playboy Communiste |
STREAMINGRATOX |
lemysteredelamaisonblanche |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fascination
| hsm321
| voyagelook