Envy

29032010

Du jour au lendemain Nick devient riche grâce à une idée : un spray faisant disparaître les merdes de chien. Son meilleur ami et voisin commence à jalouser cette soudaine réussite. Mais au fait, qu’est ce qu’elles deviennent les crottes ?

Envy

Quand on aime les comédies Américaines, la présence de Ben Stiller fait figure d’argument ultime. Un « Ben Stiller  » ça ne se rate pas, que ces films soient bons ou mauvais (il y en a), il y a toujours quelque chose à sauver. Les présences de Barry Levinson, réalisateur moyen qui reste malgré tout un gros nom et Jack Black, acteur dont on attend toujours la confirmation de son talent comique, intriguent tout autant qu’elles suscitent une certaine adhésion. Vous l’aurez compris, on sent que le film n’est pas un chef d’oeuvre mais on le regarde quand même.

Dès les premières minutes, les craintes se confirment, Jack black cabotine et l’on se rend compte que cet acteur a besoin de rôles plus grands que nature pour exister. Et puis, l’invention de Spray a lieu, le temps s’accélère et l’histoire passe d’une vague comédie à un conte sur la jalousie et l’argent. La réalisation hache quelque peu le rythme mais JB retrouve un rôle à sa mesure et Ben Stiller excelle comme toujours dans ce rôle d’être humain incompris et enchevêtré dans dans des quiproquos sans fins. Par ailleurs la présence de Christopher Walken n’est pas accessoire

Bref malgré mise en scène très moyenne l’ensemble est relevé par 2 – 3 idées et quelques prestations d’acteurs amusantes. Pas extraordinaire, sans certaines faiblesses (je sais bien que l’expression est passe partout mais un manque de « justesse » embaume le film) Envy aurait pu être une complète réussite, mais ça reste suffisant pour un film de début de semaine.

valeurdevenir.bmp







Playboy Communiste |
STREAMINGRATOX |
lemysteredelamaisonblanche |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fascination
| hsm321
| voyagelook