Dream Home

23042011

Cheng Lai-sheung est une jeune femme qui en souvenir de son enfance souhaite acquérir un appartement ayant une vue donnant sur la mer. Ses problèmes familiaux et financiers, couplés à la crise du logement à Hong Kong, font que ses recherches sont des plus difficiles. Alors aux grands maux ….

Dream Home

Le cinéma made in HK n’est plus sous le joug dictatorial du polar calibré avec ses gunfights esthétisés. Non. Dream Home, vient sur un terrain qu’on avait plusss l’habitude de rencontre chez les voisins Coréens ou Japonais, le film d’horreur avec son lot de sex et de sang. Vous lisez  »horreur »,  »Hong Kong » et vous dites, ok c’est surement encore un film fauché tourné avec les pieds. Que nenni. Pour peu que vous preniez le temps de le regarder, la première scène suffira à vous glacer le sang et à vous couper le souffle. Le film est sadique, violent, ne se refuse rien (il y a là une véritable volonté iconoclaste) et pour ne rien gatter, il raconte quelque chose, il a quelque chose à dire !

Ces gars de HK ont l’audace de mêler crise des sub-primes et film d’horreur. Quelle idée d’inviter le capitalisme à pareil fête ? Non, j’déconne. L’histoire se ballade de HK la colonie britannique du début des 90′s jusqu’à ce qu’elle devienne chinoise. Le résultat ? Une différence ? Pas vraiment, que ce soit les promoteurs, l’état ou les réseaux boursiers mondiaux, les véritables victimes sont ceux qui n’ont pas le pouvoir. Les Hong-Kongais aux revenus modestes dans le cas présent.

Le film semble dire que personne n’est violent au départ (voir Cheng Lai-sheung refusant de dire  »connard ») mais accablé par la frustration et les humiliations, violent, on le vient forcément un jour. Qui sème le vent récolte la tempête. Le premier personnage n’est donc plus cette brillante actrice, mais le monde qui l’entoure, ce système qui pousse à l’individualisme et à la perversion. La ville de part la façon dont elle est filmée (ces longs travellings), et même si ça fait un peu clicher, devient un personnage à proprement parler.

Pas parfait certes, mais audacieux et assez novateur dans cette région du monde.

Valeur en devenir







Playboy Communiste |
STREAMINGRATOX |
lemysteredelamaisonblanche |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fascination
| hsm321
| voyagelook