Dog Bite Dog

27052010

Synopsis Allociné : Pang, un sauvage tueur cambodgien, est expédié à Hong Kong pour assassiner la femme d’un juge. Il tue froidement celle-ci, mais il est rapidement rejoint par une équipe de policiers. L’un d’eux est un vétéran cherchant à discipliner son jeune collègue, fils d’un héros défunt des forces de l’ordre. Pang assassine froidement l’ancien et s’enfuit, provoquant un désir de vengeance du jeune officier qui utilisera les méthodes les plus violentes pour l’assouvir. Ne parlant pas cantonnais, il s’oriente instinctivement vers une décharge, ayant grandi dans un tel décor. Là, il rencontre une jeune fille qu’il sauve des attaques incestueuses de son père. La machine à tuer va alors découvrir sa part d’humanité, tandis que son poursuivant va s’enfoncer dans la sauvagerie.

Dog Bite Dog

Une fois n’est pas coutume, parlons d’un film asiatique (qui y a-t-il de moins précis que ce terme tant les cinémas proposés sont divers et variés, bref passons) qui est tout sauf un chef d’oeuvre, Dog Bite Dog. Un Danny The Dog en plus violent apparemment, encore faut-il avoir vu ce Danny The Dog.

Violent et nerveux DBD l’est. L’image est pas mal, les cadrages sont intéressants. Assez m’as tu vu, mais  bon s’en doutait malgré tout. Jusque là à l’Est rien de nouveau. Là où ça coince, comme trop souvent lorsqu’on en met plein la vue, c’est l’histoire et son traitement. La narration est-elle totalement ratée ou le réalisateur ne s’en soucie pas ? Telle est sûrement la véritable question à se poser. Car difficile de ne pas se retrouver perdu, difficile de se dire « c’est pas un peu too much ça? », difficile de ne pas se poser des questions sur la cohérence de l’ensemble. Le film est bien fait certes, mais avant de croire à cette histoire d’amour improbable ou à cette relation contrariée père / fils, il eu fallu creuser un peu plus les personnages. Pas facile de mener action et émotion, cela nécessite de s’arrêter, d’expliquer, de prendre son temps. Étant donné que tout ce listing n’est pas fait, on reste quelque peu étranger à l’ensemble.

Quand on se tamponne de l’histoire car elle est cousue de fil blanc (ou parce qu’on ne la comprend pas) il faut pouvoir assurer derrière. Reste ici un film uniquement visuel, essayer de voir un peu plus loin que cela ne ferait que le desservir un peu plus. Le synopsis du film est bon, le traitement beaucoup moins. Ça commence pas trop mal, puis ça devient ennuyeux avant de terminer pathétique. Dog Bite Dog, et Paf le chien !

valeurdchue.bmp







Playboy Communiste |
STREAMINGRATOX |
lemysteredelamaisonblanche |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fascination
| hsm321
| voyagelook