District 9

27082009

Cela fait déjà presque trente ans que les extraterrestres sont sur terre; 30 ans que leur vaisseau stationne à Johannesburg et 30 ans qu’ils sont parqués dans des camps de réfugiés insalubres. Mais la situation semble changer car devant la menace qu’ils représentent les sud africains souhaitent les voir emménager un peu plus loin… Le MNU lui semble plus intéressé par leur arsenal militaire.

District 9

Un film de SF, chouette, produit par Peter Jackson, re-chouette, un pitch alléchant (quoique proche d’un Futur Immédiat LA 1991), on approche de l’orgasme, des effets spéciaux de très bonnes qualités, aaaaaahh ! Mais non. Ca s’enlise, le changement de genre au milieu du film n’y aide pas.

Car ça commence pourtant pas mal, bien même, en plus du film de SF on est presque dans du comique, l’ironie pointe à tous les étages, et on ne peut que rigoler à voir ses aliens pas plus malin que nous, à pisser partout, à faire de la contrebande, tomber dans la drogue, la prostitution… Le thème célèbre du « sont ils si différents de nous ?  » joue ici à plein tube. Sans originalité (Les exemples sont légions : La planète des Singes, La ferme des Animaux, Les fourmis …) ni véritable finesse, mais l’allégorie sur le ton de l’humour passe bien en général. On en oublie le côté irréel de la situation la farce le vaut bien.

Le côté documentaire caméra mouvante à l’épaule est certes bien pratique pour expliquer la situation et poser le décor mais par la suite cela devient malheureusement trop lourd, privilégiant l’action (qui est au demeurant bien faite) au détriment de l’humour (la première partie) ou du sérieux de l’histoire (le reste). L’autre grosse erreur est de virer aux sentiments alors que ni la réalisation, ni la première partie ne sont là pour vous aider. Comment s’attacher à ces bestioles, ces mollusques, alors que 2 minutes avant on en rigolait et que dans 2 minutes on sera en pleine fusillade. Quand on veut être pris au sérieux sur ce genre de film le réalisme est de mise, mais toutes les invraisemblances de l’histoire, que l’on accepte pour la comédie, ne passe pas.

Dommage. Une bonne première partie, de bons FX, et la promesse d’un réalisateur (très ? Trop ?) ambitieux et probablement talentueux qui fera très certainement mieux pour son second et prochain film.

valeurdevenir.bmp

 

Ps. La critique est quelque peu sévère mais après en avoir entendu des tonnes…







Playboy Communiste |
STREAMINGRATOX |
lemysteredelamaisonblanche |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fascination
| hsm321
| voyagelook