Des idiots et des anges

19012010

Que peut faire un sombre petit égocentrique lorsque des ailes d’anges lui poussent dans le dos ? Quelle sera la réaction de son entourage ? Honte, jalousie, moquerie, convoitise ?

Des idiots et des anges

Faire un film sans dialogues, pour 100 000 $, monochrome, sur un type que l’on ne connaît pas et à qui il pousse des ailes, ça vous dit ? Bof, je vous comprends mais si je vous dit que le gars derrière le crayon à papier est Bill Plympton, ça ne vous redonne pas le sourire ? Évidemment que si. Un bon coup de crayon vaut 1000 mots.

Dans ce monde aseptisé, là où tout est formaté et où les schémas narratifs se reproduisent consanguinairement à l’infini, dans ce monde de brute, Plympton a la qualité unique de proposer ces moments magiques où un artiste ne suit que son imagination (et il en a le bougre ! ), où celle-ci nous mène et nous transporte sans que l’on sache véritablement où. Alors certes cette magie est étonnement salutaire, mais à l’heure des Pixar, des films en 3D et autres gadgets, Plympton fait un peu office de dernier dinosaure (Denver), d’espèce en voie de disparition. Cela rajoute certainement inconsciemment de la tendresse à ce genre d’entreprise.

Si vous connaissez le personnage, ce que vous aimiez chez lui est toujours là (malgré une animation qui ressemble aux films de ses débuts), il s’attarde et s’attache à des détails, car il l’a bien compris, la vie est une succession de détails réussis, ou pas. Cet amour du détail s’associe parfaitement avec ses trouvailles visuelles, cet humour décapant (rien que l’idée du tenancier graissant sa caisse à la pensée de nouveaux clients !!), ces musiques de Tom Waits et ces instants de poésie et d’irrévérence. A découvrir.

vraivaleur.bmp







Playboy Communiste |
STREAMINGRATOX |
lemysteredelamaisonblanche |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fascination
| hsm321
| voyagelook