Démineurs

24022010

Le quotidien d’une équipe de déminage en plein conflit Irakien.

Démineurs

Gros succès de ces derniers mois, Démineurs arrive presque avec le statut de favori aux oscars. Esthétiquement réussi, le film n’arrive pourtant pas à se démarquer des films de guerre actuels. Filmer la caméra à l’épaule (ou du moins en donner l’impression) se suffit-il pour créer une ambiance ? Une mise au point fuyante suscite-t-elle une chaleur ? une ambiance ? Démineurs est finalement un film d’argent décomplexé et argenté qui ne se préoccupe pas d’enfoncer des portes ouvertes.

Que le public de 15/16 ans fan de surf qui avait aimé Point Break 20 ans auparavant se rassure, la thématique est ici la même. Vie et mort d’un homme assouvissant une passion aussi dévorante que dangereuse. Jusqu’où aller pour une décharge d’adrénaline ? jusqu’au bout semble nous dire Kathryn Bigelow. Le public de Point Break n’ayant plus 16 mais 35 ans, l’histoire replace et remplace le surf par un contexte nettement plus lourd et pesant, celui du conflit armé.

Sur une morale adolescente, on vous donnera l’impression de traiter un sujet chaud et non consensuel. Malheureusement, et comme souvent, l’Irak est filmée sans Irakiens, comme si le conflit leur était totalement étranger. Bref une honnête série B (sans plus) qu’on aurait tort de trop intellectualiser et d’en faire le film de l’année.

demipresquevraivaleur.bmp

 







Playboy Communiste |
STREAMINGRATOX |
lemysteredelamaisonblanche |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fascination
| hsm321
| voyagelook