Crazy Night

25082010

Afin de briser leur quotidien si routinier un couple décide de sortir. A la première incartade, cette tranquille soirée prend de toutes autres accents.

Crazy Night

Il y a des acteurs, sans qu’on ne sache pourquoi, mais des qu’on les aperçoit, on se sent mieux et on se marre. Ils ont beau jouer dans de mauvais films, faire des trucs moyens mais on a toujours le même plaisir à les retrouver sur l’écran. Je ne sais pas vous mais moi c’est Steve Carrell. Il se dégage même une indulgence qu’on n’éprouve pas quand un De Niro se fourvoie dans je ne sais quelle bouse policière. Alors c’est peut être simplement ce parfum de vacances qui assoupit autant qu’il assouplit le sens critique, mais un Steve Carrell dans Crazy Date Night, ca me fait marrer, pas le film du siècle évidemment, mais on a ce que l’on est venu chercher (même si c’est toujours trop peu) : SC. Pas la peine de chercher de contres arguments, chacun a son acteur comique, son petit plaisir coupable, qu’il soit amerloc, du Frat Pack, ou de je ne sais où, le succès est garanti.

Que ce soit dans un rôle minime mais génial dans Ron Burgundy, dans 40 toujours puceau ou alors dans l’indispensable The Office, Steve Carrell a réussi à élever au rang de génie son célèbre « Wahou » ou son sourire avec hochement de la tête. A la manière de Ben Stiller, il a réussi à créer son propre personnage, on va voir un Stiller comme on va voir un Carrell ou comme on le faisait pour un Laurel & Hardy. Ce type est hilarant, il y a du génie comique sous ses traits, aussi quand Date Crazy Night sort sur les écrans, qu’il est accompagné de Tina « Palin » Fey, et bien on se jette sur ce film évidemment moyen, beaucoup trop sage et petit pour ses interprètes. On se jette et on guette. La moindre mimique, la moindre ligne de dialogue, en Vo naturellement car son débit, sans faire injure aux doubleurs (a qui il arrive parfois de sauver des films) est inimitable et se joue comme une partition de musique.

Alors oui, ca peut paraitre exagéré de s’enflammer pour un film si moyen (le réal. a beau savoir ou il va, cela reste quand même super standardisé), mais bon il faut savoir ce que l’on cherche et ne pas hésiter à faire le tri. Ceux qui ne connaissent pas SC ou qui (s’il existe que Dieu leur pardonne) ne l’apprécient pas détesteront à coup sûr. Mais bon c’est un peu passer a coté de quelque chose sans s’en donner les moyens.

Valeur en devenir Pour le Duo Carrell / Fey







Playboy Communiste |
STREAMINGRATOX |
lemysteredelamaisonblanche |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fascination
| hsm321
| voyagelook