Contagion

1122011

Un virus frappe le monde. Détail et parcours de celui-ci à travers une population effrayée.

Contagion

Mister Soderbergh est décidément un curieux personnage. Toujours maitre dans l’art du contre pied. Alors qu’il se plaisait depuis près de 20 ans à alterner grosses productions commerciales et films d’auteurs confidentiels, voilà qu’il se met à nous sortir Contagion. Une pandémie filmée façon  »cas d’école ». C’est plus ou moins instructif (mais est-ce son but ?) et plus ou moins romancé. Pas assez pour faire pleurer dans le chaumières, ni pour que votre professeur de SVT s’en serve pendant les cours. Contagion est le produit batard d’une idée qui n’est pas arrivée à maturité. A trop vouloir lui insuffler des accents de vérités, de multiplier les points de vue, et peut-être de dépoussiérer le film catastrophe, Soderbergh accouche d’un film froid et impersonnel.

Pour être honnête, Contagion serait la parfaite introduction d’une série post-apocalyptique. Ce que l’on ne nous montre finalement jamais par manque de moyen et de temps. En un peu plus condensé, le personnage de Jude Law en moins (waow, il met des fausses dents, quel acteur !) et vous pouvez enchainer avec 28 jours à peu près, les zombis font du ski ou encore les larmes blanches de apocalypse. Bref, ça donne envie mais ça ne fait que cela. Soderbergh est devenu prisonnier de son personnage et de ce type de cinéma, c’est désormais un styliste professionnel, le côté opportuniste s’étant greffé récemment. Nul doute, que s’il avait été possible de le faire, et donc de suivre les saisons, l’ami Soderbergh nous offrirait le film de l’automne : The Death Flu; celui de l’été : The Dry; de L’hiver : Red, Snow and Video …

Le plus ennuyeux, c’est que malgré toute sa virtuosité – le début de la pendémie est quand même pas mal – on ne voit pas où il veut en venir. Tout ça pour ça, se dit-on à la fin. Ce n’est ni un documentaire, ni un film. Il n’y a ni le  »fun »’ de l’un ni l’authenticité de l’autre, et encore moins une quelconque leçon à en tirer. Ah si, le virus arrivera vraisemblablement d’Hong-Kong, c’est toujours bon à savoir. Fuyez l’Asie !

valeurdevenir.bmp







Playboy Communiste |
STREAMINGRATOX |
lemysteredelamaisonblanche |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fascination
| hsm321
| voyagelook