Black Dynamite

16022010

Black Dynamite est un ancien de la CIA, qui depuis fait régner l’ordre dans la rue à coups de pieds, flingues ou nunchaku. Véritable légende de la baston et de l’amour, sa vie bascule le jour où il apprend la mort de son frère.

Black Dynamite

Le genre est connu, la comédie parodique du super agent, dragueur, flambeur, flingueur. Là où ça change, c’est que le modèle parodié est ce cinéma noir américain des 70′, la blaxploitation, genre on ne peut plus stéréotypé et too much. Lui même parodique car se voulant le contre poids de la production classique qui cantonne les acteurs noirs à des rôles secondaires. La Baxploitation et Black Dynamite font donc péter tout ça avec des rôles « bigger than life », dont il est plus facile de rire que de les prendre au sérieux.

Si cette période du cinéma n’a pas connu des succès artistiques exceptionnels, elle en a néanmoins apporté son goût pour les bandes originales de qualité (J. Brown, B. Whyte, C. Mayfield, I. Hayes…). Black Dynamite l’a bien compris et l’essentiel du plaisir qu’on prendra (ou pas) de ce film résulte de cet univers sonore, coloré, excessif mais réjouissant. Quand un « Dy-na-mite, dy-na-mite » surgit en même temps que le héros apparaît, on ne peut que sourire, surtout quand la blague potache est répétée 20 fois. On appréciera également le traitement en 16 mm qui imprègne encore un peu plus de l’atmosphère de l’époque, les coupes de cheveux aériennes, les dialogues à base de mother fucker et de nigga … La réalisation s’est elle aussi adaptée avec les split screen et des zooms jusqu’à écoeurement.

Impossible de parler du scénario sans en dévoiler le pot au roses, mais sachez que c’est typiquement une trame d’histoire impossible à transposer sur un Austin Powers ou un OSS 117. Quel rapport peut-il y avoir entre Nixon, le Kung Fu, de la Drogue, des chinois, de l’alcool qui rétrécit la bite et Black Dynamite ? Ce sera à vous de voir. Bref, un film lourd qui se veut lourd c’est finalement assez léger. Mais bon encore faut-il avoir un minimum de second degré et une connaissance de ses classiques du cinéma Bis pour l’apprécier. Can you dig it ?

Valeur en devenir







Playboy Communiste |
STREAMINGRATOX |
lemysteredelamaisonblanche |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fascination
| hsm321
| voyagelook