Pusher

1042009

Une semaine dans la vie d’un dealer de came, Franck, qui a toutes les peines du monde à honorer une dette.

Pusher

Marre des film de mafieux stylisés ? Ennuyé par les petites frappes à la réplique clinquante et facile? Que les fans des Affranchis, du Parrain ou autre tarantinesque, fassent attention, avec ce film on arrête de jouer et ça va faire mal. Le premier épisode de la trilogie Pusher est une BOMBE.

Pas d’effets ou de montages survitaminés à la coco, non, juste une caméra au poing, une atmosphère glauque et des mines patibulaires. La violence du réalisme, ou du moins l’idée dont on peut se faire de ce milieu. Rarement un réalisateur aura été aussi juste.

Pas de bande son à proprement parlé, la musique provient du film, pareil pour la lumière, une ruelle sombre reste une ruelle sombre, ici (et c’est le très gros intérêt de cet oeuvre) l’histoire crée le style, a contrario de tous les films que l’on voit où c’est justement l’inverse (cf Guy Ritchie).

Les acteurs sont au top, leurs personnages sont humains avec toutes la part d’ombre que cela induit, mais je n’en dirai pas plus, foncez le voir en attendant la prochaine bombe du réalisateur (Bronson en juillet sur nos écrans).

vraivaleur.bmp

Filmo conseillée :

- Les 2 autres épisodes de la Trilogie, Pusher 2 et Pusher 3, sortis la même année au cinéma en France et du même réalisateur.







Playboy Communiste |
STREAMINGRATOX |
lemysteredelamaisonblanche |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fascination
| hsm321
| voyagelook