L’aube Rouge

29072010

La Russie et Cuba viennent d’envahir les Etats Unis. Les pays est occupé et coupé en deux. Une poignée de jeunes lycéens (P. Swayze, C. Sheen) décident de mener ce qu’ils estiment le plus juste : la résistance à l’occupant.

Red Dawn

Petit rappel des faits : le réalisateur, John Milius, est l’homme auquel on doit Conan le Barbare, mais aussi la participation à des films tels que L’Inspecteur Harry, Jeremiah Johnson, Les Dents de la Mer ou encore Appocalypse Now. Un cinéma sévèrement bur.. (tiens pourquoi de l’auto-censure dans ce post ?), là où Milius passe, les bons sentiments sur celluloïd trépassent. Un cinéma à l’ancienne, emprunt des maîtres du western, où force et virilité, plus que d’être décomplexées, sont parties prenantes de l’oeuvre.

Une histoire uchronique (principe aussi sympa que pratique) se déroulant lors d’une troisième guerre mondiale entre Russe et US, où ces derniers sont, à la manière de la France en 42 – 44, occupés par les armées russes et cubaines. Tourné en 1984 sous Reagan et en pleine guerre froide, vous aurez compris d’où est venue l’inspiration.

La thèse développée est simple, résister, se battre, se sacrifier pour ce que l’on croit. La question véritable est de savoir s’il s’agit de se battre en premier lieu pour des idées, un drapeau, la liberté. Un débat qu’auront les protagonistes de l’histoire. Une complexité et un mélange qui font que cette lutte reste intéressante et qui nous fait dire que la résistance n’a pas de bord. Le dernier plan (est-ce malheureux, maladroit, trop vite interprété ?) penche vers la thèse du patriotisme et du drapeau.

Milius (complexe personnage à la fois hippie et à la NRA) est en quelque sorte le pendant droitiste de John Carpenter (ils s’appellent John tout les deux on aurait du y penser plus tôt quand même!). Un cinéma qui derrière de solides histoires n’hésite pas à s’engager.

demipresquevraivaleur.bmp







Playboy Communiste |
STREAMINGRATOX |
lemysteredelamaisonblanche |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fascination
| hsm321
| voyagelook