Young Adult (contre)

23 03 2012

Ce post aurait pu être intitulé: POUR ou CONTRE Jason Reitman

Le réalisateur, Jason Reitman c’est le gars à qui l’on doit les mémorables JUNO et IN THE AIR. Autant vous dire qu’il est difficile après cela d’avoir un avis objectif, et de regarder ses films avec une quelconque sympathie. Mais à cause de la jurisprudence Adrian Lyne (Echelle de Jacob, et oui) on se doit quand même de zieuter ce qui passe du côté des réalisateurs never been avec un peu plus de compassion et de tolérance. Le fait que Charlize Theron participe au film est en revanche totalement étranger à cette décision. Ok elle est pas trop moche, ok elle joue pas trop mal, mais ça s’arrête là.

Young Adult (contre) dans FILMS young-adult-192x300

YOUNG ADULT, c’est tout Reitman en un seul film. Une idée pas trop con, très dans l’air du temps (donc volontairement accrocheuse), 1 ou 2 acteurs bankables et puis une foule de stéréotypes et de raccourcis qui font qu’on ne peut décemment pas aimer ce qu’il fait. Le personnage joué par Théron est effectivement intéressant mais ceux qui l’entourent ne sont jamais au même niveau. C’est très dommageable car c’est pourtant ce qui donne le relief et évite cette sensation permanente de flou non maitrisé. Le monde de reitman est simple et simpliste et ne se résume au final qu’à cet unique degré de lecture.

La où je rejoindrais la critique précédente c’est que tout se joue dans l’ultime dialogue, ou plutôt ne se joue pas, on peut parler de cynisme, oui, celui de n’apporter ni solution, ni point de vue. A une phrase prêt, le film aurait presque pu marcher (je vous laisse deviner laquelle), à une phrase prêt on évitait le fiasco, le pathos, on excusait les répliques devinées 3 plans avant… Mais il a beau toujours tenter de pointer du doigt, Reitman n’est en fait qu’un donneur de leçon bien traditionnel derrière cette impertinence de façade se cache toujours la plus mièvre des approches qu’il soit. Ce cinéma là est le cinéma du conformisme de l’ouverture des portes ouvertes et de la fermeture des cerveaux.

Comme tout bon commerçant Reitman a parfaitement segmenté sa cible, la clientèle est là, ne reste plus qu’à lui servir la bouillie diarrhéique enveloppée d’une Charlize Theron vêtue de ses plus beaux apparats. Vous avez entre 25 et 35 piges, vous habitez en ville où à la campagne, vous regrettez votre adolescence car elle est révolue ou parce qu’elle vous a blessé, et bien bingo vous êtes dans le coup, le film parle de vous.

Le plus dur d’en l’histoire ? Le film n’est pas amusant. Ne pas amuser, ne pas faire réfléchir, ne pas élever le spectateur mais le contraindre à geindre sur un passé révolu aux fragrances naphtalinées. Faire de sa vision étroite du genre humain un universalisme assez conservateur.


Actions

Informations



4 réponses à “Young Adult (contre)”

  1. 23 03 2012
    fff (14:16:57) :

    HATER !! ;)

  2. 23 03 2012
    faussesvaleurs (14:39:35) :

    YOUNG ADULT !! ;)

  3. 23 03 2012
    Sam (17:44:30) :

    Rien à foutre.

  4. 23 03 2012
    fff (19:01:32) :

    MDR

    Sam pour une fois tu m’as fait rire

Laisser un commentaire




Playboy Communiste |
STREAMINGRATOX |
lemysteredelamaisonblanche |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fascination
| hsm321
| voyagelook