DUE DATE

9 03 2012

Le road movie de 2 types que tout oppose mais qui vont devoir passer quelques jours ensembles. (dit comme cela, une bonne dizaine de films peuvent correspondre au descriptif)

DUE DATE dans FILMS Due-Date1-202x300

Plus c’est gros, plus c’est con, plus ça marche. Telle pourrait-être la devise de ce film. Ça en deviendrait presque inquiétant pour les spectateurs se déplaçant en salle.

Il n’y a rien à y bien réfléchir, qui distingue DUE DATE, d’un HANGOVER ou d’un je ne sais quoi encore. D’aucuns diront, Robert Downey Junior ! Mais des acteurs prêts à casser leur image, il y en a plein, l’argument ne tient pas. Non, DUE DATE, c’est Zach Galifianakis (à vos souhaits) et Todd Phillips qui épisode après épisode tire à peu près toujours la même ficelle. Du cul, de la drogue, du lourdingue et du scato. N’est pas Jacques Tati qui veut !

Le film est pourtant, étonnement, peut-être un des moins mauvais de la série (vous me pardonnerez d’appelez cela une série), les seconds rôles n’y sont pas étrangers (Juliette Lewis, Danny Mc Bride, Jamie Fox sont totalement dans leur élément en junkie, patriote et ex joueur de foot US !) et puis bien sûr, on se répète, mais il y a Zach Galifianakis qui joue et enchante le moindre bout de pellicule. C’est bien simple, il est aussi exaspérant pour Robert Downey Jr qu’il est plaisant au spectateur. Elle est peut-être là la raison du succès.

Que ce soit dans ce film là, ou même dans Hangover 2, chacune de ses apparitions est excellente et c’est à regretter et à maudire le réalisateur dès qu’il disparait de la lucarne magique. Le duo fonctionne plutôt bien avec R.D.J. qui joue le contre poids avec nonchalance mais avec ‘’talent’’.

Pas du grand cinéma (vous n’êtes pas là pour cela de toute façon), pas le genre qu’on retrouve au césar (oups pardon je vais vomir), ni une grande réflexion psychologique (on a la chance de ne pas réfléchir pendant 90 min), juste le délire d’un acteur en plein dans son registre.

Tout est couru d’avance mais le rythme tient, le générique arrive, on repense à une scène, on se marre, et on a oublié le nom de l’acteur. On regrette alors toutes les drogues inhalées à l’université.

presquevraivaleur1 dans FILMS

PS. trouvé sur Allociné : 3 raisons d’aller voir ce film : (…) Un tandem improbable à la Francis Veber.


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Playboy Communiste |
STREAMINGRATOX |
lemysteredelamaisonblanche |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fascination
| hsm321
| voyagelook