The Murderer

6 09 2011

Parti en Corée du Sud à la recherche de sa femme disparue, mais également en charge d’un meurtre pour le compte d’un mafieux local, Gu-Nam se voit coincé de toute part. Du tueur chasseur, il passe au rôle de chassé qui ne veut pas être tué. Bref, ça s’annonce moyennement cool pour lui.

The murderer

The Chaser, son premier, film avait fait sensation, et il y avait de quoi. C’est donc avec un intérêt tout particulier que le second film de Hong-Jin Na était attendu. Petit avertissement, attention à ne pas le confondre avec son homonyme Hong-Kongais, film assez mauvais, nul même, qui en 2 heures de durée réussirait à vous faire détester le cinéma asiatique et à remettre vos choix en question. Ce n’est qu’un avertissement mais pour avoir perdu 2 heures dans cette périlleuse aventure, je tenais à le préciser.

D’une facture par moment assez proche d’un I Saw The Devil (surtout Myun, le boss Joseon-Jok indestructible) il reste malgré tout impossible de ne pas faire la parenté, la filiation avec The Chaser. Car il s’agit là presque d’une suite inavouée. Les titres (ok c’est probablement le fait des distributeurs), les affiches, les milieux rencontrés, les armes blanches (ou plutôt rouges), il y a trop de similarité pour ne pas, dans un premier temps du moins, y prêter attention. Chaque film ayant même une course poursuite en colonne vertébrale. Là où The Murderer évolue, et peut-être déconcertera, c’est qu’il prend le parti (dans la deuxième moitié du film) de la surenchère, voire de l’outrance au détriment de la vraisemblance. Comme pour mieux perdre un spectateur qui aura de plus du mal à savoir qui  »supporter ». Car dans le genre tous pourris, ce film s’impose. Des flics incompétents (et scénaristiquement sous exploités), à la mafia coréenne lâche et embourgeoisée, en passant par le clan, la brutale meute de Joseon-Jok, mais aussi ce  »héros », Gu-Nam, à la moralité douteuse ( »tu vas tuer un type ? »,  »ok »), tout le monde en prend pour son grade. Les dernières minutes laissant même sous-entendre qu’ils ne sont pas les seuls coupables. Choisissez votre camp mais sachez que cela sera un choix par défaut.

Et pourtant ces outrances trouvent leur justification dans cette description romancée. On a ici affaire à du réel métaphoré qui permet de s’éloigner du sacro-saint polar et de se rapprocher du film d’action jouissif, métaphorique et suggestif.

Une description exagérée qui tranche avec la première partie, plus réaliste, qui contextualise les conditions dans lesquelles vivent ces Joseon-Jok (des sino-coréens qui pourraient rappeler la position des gypsys en Europe). On pourrait revenir sur ce sujet du film, sur l’immigration, le commerce qui en découle, les conditions d’accueil, le racisme ambiant… mais je crois que le fait de scinder le film en deux, fait qu’on n’a plus besoin de s’y appesantir. Les outrances de la deuxième partie homologuent finalement cette misère sociale. Le film n’est pas politique, ou d’une morale bien pensante, non, il se contente de décrire et c’est au moins aussi fort. Seule peut-être la comparaison de Myun et de son clan à des animaux (loups ? chiens enragés ?) peut prêter à discussion.

Bref, un film devant lequel on ne s’ennuit pas, d’une très bonne facture technique et scénaristique. De bonnes trouvailles naratives comme ces flashback et flashforward qui ne se contentent plus de traiter du  »vrai » mais englobent tous les champs du possible. Procédé laissant planer encore un peu plus le doute. Et une fin tout ce qu’il y a de plus parfait et noir. C’est quand son prochain film ?

vraivaleur.bmp

PS

L’affiche de The Chaser :

The chaser


Actions

Informations



51 réponses à “The Murderer”

1 2
  1. 6 09 2011
    Ahaha (19:53:13) :

    Bravo! fausses valeurs qui trafique les votes sur Diane Kruger. En effet il y a 1,535 votes,se qui est impossible,à moins que fausse valeurs est coupé des gens. Bref on arrive à un résultat de « 92% de bof »alors que la réalité c’est que Diane est trop canon. Bientôt on aura la même question mais avec la miss Portman avec vote trafiqué,la réponse en tête du sondage sera à 95% Natalie Portman est la plus belle actrice de tout les temps.
    Sacré fausse valeurs,si non c’est vrai que The Murderer sa déchire la race de ma belle mère.

  2. 6 09 2011
    Sam (20:52:17) :

    Ce que j’adore par dessus tout, c’est lesa films dont l’affiche déclare fièrement: « Par le réalisateur de… » ou encore « Par les producteurs de… » Ces films sont tellement auto-porteurs qu’on est obligé de faire référence à quelque chose d’autre pour allécher le client; pathétique!

  3. 6 09 2011
    faussesvaleurs (22:36:10) :

    Tout le monde n’est pas comme toi Sam, le nom de Hong-Jin Na ne parle peut-être pas à tous.
    On n’a pas tous ta culture.

  4. 6 09 2011
    faussesvaleurs (22:38:20) :

    Et puis va chercher ta bière, FAV la garde gentiment depuis jours.

    Pour Ahaha (titre d’un bon coréen par ailleurs), c’est une bonne idée de sondage que tu me donnes.

  5. 6 09 2011
    fff (23:04:43) :

    au moins dans ces films on est prévenu avec l’affiche : il va y avoir au moins une poursuite.

  6. 7 09 2011
    hideoshi (07:23:46) :

    merci du conseil ! ha quel régal, je me le suis fait hier entre 10 h et midi allongé tel un pacha sur le canap… les multi-intrigues sont sympathiques entrelacées et parfois « difficiles » aàsuivre mais n’est ce pas ce qu’on demande ? … Gu-Nam est excellent et surprenant de « vérité » !! quand tu parles de moralité douteuse , tuer un homme pour faire des thunes et retrouver ta moitié je ne vois pas ce qu’il y a d’amoral ;) il a la classe car la où nombre auraient lâcher l’affaire lui il continu par besoin de savoir… ça se voit que tu n’es pas un Joseon-Jok ;) C’est un film d’Homme avec un grand Hache, ici pas de lâches armes a feu … par contre je ne sais pas si tu as vu un des titres pour le marché français notamment, ces hataï ils donnent la fin du film dedans… à croire qu’ils jalousent tellement le cinéma corréen qu’ils spolient le film avec un titre de merde…

  7. 7 09 2011
    college essay help (11:05:08) :

    This film have exciting plot. The story is very interesting.

  8. 7 09 2011
    Fav (18:48:34) :

    WoW!
    ce film fantastique nous enveloppe au rythme d’une violence élégante, intelligente, belle et sensible développant une narration en composition de tensions entremêlées. toujours avec un aspect revanchard intestinal typique d’un cinéma coréen mais ça m’a fait réellement plaisir néanmoins de me retrouver 2 heures en Asie ♥.

    le gosse m’a trop fait penser au nain Tattoo de l’Île Fantastique ^^ et au passage, amusante cette référence des trous sur le collier cervical du colègue comateux qui faisait office en début de film de psy et celui de la cavité en face de la baie ^^ mais bon, les trous de mémoire ce n’est pas ce qui manque :-P

    puis mon Sam, ne compte plus sur moi pour te rendre service, désormais tu feras tes commissions tout seul! (pour parler d’amsterdam maximator 11,6. ni petite, ni grosse, bien entendu)

  9. 7 09 2011
    Fav (19:19:02) :

    euh, je suis pris d’un doute affreux

  10. 8 09 2011
    Fav (11:46:41) :

    héhé, comme vous avez pu le remarquer j’avais gouré de film. et puisque quand le vin est tiré il faut le boire alors, qu’à cela ne tienne, j’y suis allé quand-même de ma petite critique, y-a pas de raison ;-) !
    or en effet il n’y vraiment rien de comparable entre les deux si ce n’est le titre.

    c’est réparé, j’ai passé une excellente soirée à voir ce film…

    une super découverte! MERCI Fausses Valeurs :-)

  11. 8 09 2011
    Sam (14:42:46) :

    Ce qui est pratique, avec ce con de fav, c’est qu’il se cause tout seul… Plus même besoin de lui répondre. C’est reposant je trouve.

  12. 8 09 2011
    faussesvaleurs (14:47:26) :

    Ce qui ne change pas par contre c’est que tu es toujours aussi désagréable mon cher Sam.

  13. 8 09 2011
    Fav (15:03:43) :

    ce qui démontre pourquoi il est parfois préférable de soliloquer ;-)

  14. 8 09 2011
    Sam (15:58:39) :

    Le soli-loque (en ce qui te concerne, mon cher fav) n’empêche pas les autres de t’en balancer des vertes et des trop mûres. Qui ne sont que méritées, par ailleurs.

  15. 8 09 2011
    Fav (16:09:20) :

    j’en suis ma foi fort contrit :-(

  16. 8 09 2011
    Sam (16:17:54) :

    CONTRIT, ITE, adj.
    THÉOL. [En parlant d'une pers.] Qui est accablé à l’idée d’avoir péché :
    1. Lorsqu’il est commis, ce mal n’a d’autre espoir de rémission que le pardon de Dieu, qu’il offense, à qui il se confesse et qui reste libre de ne pas l’imputer au pécheur contrit…
    Gilson, L’Esprit de la philos. médiév., 1932, p. 140.
    − Emploi subst. Celui qui est accablé par le sentiment de ses péchés :
    2. Le Dieu d’Israël est transcendant, il habite les espaces inaccessibles, il est l’ineffable, mais, en même temps, dit le prophète, il est avec l’humble, le contrit, le souffrant, conscient de sa faiblesse et de son humilité.
    Weill, Le Judaïsme, 1931, p. 227.
    − P. ext. Qui regrette la faute commise. Je suis bien contrit du reproche que vous m’adressez (Gobineau, Corresp. [avec Tocqueville], 1851, p. 159) :
    3. Passereau, muet, traînait sa maîtresse à son bras, comme un époux contrit traîne son épouse après la lune de miel.
    P. Borel, Champavert, Passereau, l’écolier, 1833, p. 202.
    − P. méton. [En parlant de l'attitude, de la voix, etc., adoptée par une pers. éprouvant un sentiment] Qui exprime l’accablement. Une voix pieuse, contrite :
    4. Monsieur, j’ai tort, répondit le mathématicien d’un air contrit, nous devions soumettre cette peau singulière à l’action d’un laminoir.
    Balzac, La Peau de chagrin, 1831, p. 244.
    Prononc. et Orth. : [kɔ̃tʀi], fém. [-it]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1174 relig. quer contrit (G. de Pont-Ste-Maxence, St Thomas, éd. E. Walberg. 5963); b) ca 1360 [date du ms.] « qui regrette une erreur commise (en gén.) » (Passion, ms. Dijon 298, fo 125 c ds Gdf. Compl.); 2. av. 1695 « (air, visage) qui exprime le repentir » (La Fontaine, Epitre à M. de Vendôme ds Œuvres, éd. H. Régnier, t. 9, p. 208), attest. isolée; 1830 (Stendhal, Rouge et Noir, p. 175). Empr. au b. lat. contritus, adj. attesté au sens 1 a chez les auteurs chrét. du ve s., part. passé du lat. class. conterere, proprement « broyer » et au fig. « détruire, user, consumer ». Fréq. abs. littér. : 95.

  17. 8 09 2011
    Fav (16:23:29) :

    tu sors encore ton dico mon Sam :-D

  18. 8 09 2011
    Fav (16:26:56) :

    quel schtroumpf à lunettes :-D

  19. 8 09 2011
    Sam (16:51:34) :

    Je préfère encore jouer du dico que m’esbaubir sur des talents comme Le syndrome du castor… Suivez mon regard, il en dit long sur la paupérisation du sieur fav!

  20. 8 09 2011
    Fav (17:22:23) :

    cool, tu as trouvé un nouvel objet d’intérêt en ma personne. c’est FV qui va être un peu tranquille du fait de ton transfert de projection ^^

  21. 8 09 2011
    Sam (17:28:14) :

    Oui, c’est vrai, je confesse, j’ai toujours nourri un certain intérêt pour les losers, les peigne-culs, les fesse-matthieux, les gagne-petits… Que veux-tu, fav, on ne se refait pas.

  22. 8 09 2011
    Fav (17:31:04) :

    hahaha :-D , non, sérieux, tu arrives à me faire rire parfois !

  23. 8 09 2011
    Sam (17:48:00) :

    C’est sûrement mon côté « proche du peuple »…

  24. 8 09 2011
    Sam (18:00:43) :

    …ou cette espèce de compassion que je cultive…

  25. 8 09 2011
    Sam (18:01:47) :

    …cet amour du prochain, même décérébré, qui me caractérise…

  26. 8 09 2011
    Fav (18:03:19) :

    mais encore?

  27. 8 09 2011
    Sam (18:03:31) :

    On en est à combien, là?… 25 commentaires? Putain, c’est bien, FV, on voit que ton site est visité. Tu pourrais dire merci, de temps en temps!

  28. 8 09 2011
    Sam (18:06:54) :

    Ce qui est bien, avec fav, c’est qu’on n’a pas longtemps à attendre une réaction aux commentaires… Doit rien avoir d’autre à foutre, le gland. Soit chômeur de longue durée, soit feignasse professionnelle en CDI pendant que son chef a le dos tourné…

  29. 8 09 2011
    faussesvaleurs (18:07:19) :

    Puisque on m’y invite : merci les duellistes.

  30. 8 09 2011
    Fav (18:09:21) :

    ne critique pas mon boss stp (celui-ci risquerait de se retourner contre moi)

  31. 8 09 2011
    Sam (18:09:21) :

    Moi c’est pas pareil, je suis retraité. Je bossais dans les eaux et forêts au Sahel.

  32. 8 09 2011
    Sam (18:11:03) :

    Avant de retourner ma veste et de devenir employé du gaz au Labrador.

  33. 8 09 2011
    Fav (18:17:13) :

    je cherche encore la contrepèterie

  34. 8 09 2011
    Sam (18:28:25) :

    Cherche, mec, tu feras bosser ton neurone.

  35. 8 09 2011
    Sam (18:29:35) :

    Je te mets sur la voie: un chasseur sachant chasser sans son chien…

  36. 8 09 2011
    Fav (18:30:49) :

    tu pourrais quand-même avoir la magnanimité de m’aiguiller mon p’tit Sam ^^

  37. 8 09 2011
    Fav (18:32:55) :

    cette contrepèterie m’a l’air vraiment trop terrible !

  38. 8 09 2011
    hideoshi (18:43:32) :

    à part cela le film est pas mal ^^ vous embêtez pas, échangez vos mails direct sans vous inscrire à meetic :)

  39. 8 09 2011
    Fav (18:48:36) :

    héhéhé ;-D !

  40. 8 09 2011
    Sam (18:58:24) :

    Si le Coréen s’en mêle, je préfère laisser tomber…
    Come j’ai encore un peu de temps ce soir, je vais me faire un petit « Lesbian teen au pays de Castor et Pollux ». Là c’est c’est du cinoche…

  41. 8 09 2011
    Sam (18:59:51) :

    J’en bégaie…

  42. 8 09 2011
    Fav (19:07:33) :

    bonne soirée et en ce qui me concerne je vais me taper un petit steve blowjobs au pays de la silicon valley, ça va me détendre…

  43. 8 09 2011
    Sam (19:14:03) :

    Tiens, tu es notaire? Ou alors Espagnol?…

  44. 8 09 2011
    Fav (19:15:53) :

    pfff… mon pauvre ami si tu savais tout ce qu’il m’arrive depuis que je te connais.

  45. 8 09 2011
    faussesvaleurs (19:20:03) :

    Bordel, si ça continue on va organiser un BBQ géant !
    Hidoshi s’occupant du thon rouge, Fav de l’amsterdam 11.6 et Sam des blagues relous.
    Tu nous accueilles au Venez. Sam ?

  46. 16 09 2011
    Julio (13:56:11) :

    On dérange pas j’espère

  47. 16 09 2011
    faussesvaleurs (13:59:01) :

    Jamais.
    Tant qu’on parle pas cinéma, c’est l’essentiel.

  48. 16 09 2011
    Fav (14:33:02) :

    vas-y Julio! d’autant que le Hideoshi n’est pas vraiment prolixe en ce moment

  49. 16 09 2011
    Sam (16:21:14) :

    C’est pas comme certains, toujours la gueule ouverte et le pseudo à orientation variable.

  50. 16 09 2011
    Fav (22:35:44) :

    Han! à qui le dis-tu, hein mon Sam ^^ ?

1 2

Laisser un commentaire




Playboy Communiste |
STREAMINGRATOX |
lemysteredelamaisonblanche |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fascination
| hsm321
| voyagelook