Bedevilled

12 03 2011

De retour dans son village d’enfance, Hae-won jeune citadine coréenne aux dents longues, découvre un univers qu’elle s’était efforcée d’oublier, celui de son ami d’enfance Bok-nam.

bedevilled

Primé au récent festival de Gérardmer, Bedevilled va demander un coeur bien accroché aux spectateurs qui le verront. Heureusement c’est un film coréen, donc il est génial, et heureusement (bis) vu qu’il est coréen, qu’il est génial et qu’il a été primé à Gérardmer, il ne sera vu par personne.

Ça commence assez étrangement (clin d’oeil ?) par une scène presque similaire à celle du dernier Raimi (Drag me to Hell) et on se prend assez rapidement à détester cette petite arriviste péteuse de Hae-won. De ce point de vu là c’est gagné, on comprend que le réalisateur sait créer l’antipathie (on ne sera pas déçu par la suite). Puis la protagoniste arrive sur cette île reculée, qui semble vivre au rythme de la haine et de la misogynie. Les hommes sont violents et cruels, les femmes âgées, fanées et finalement jalouses de l’attrait des plus jeunes, sont lâches et se muent en complices. C’est sur cette île de malheur que Bok-nam essaye de vivre, un peu pour elle et beaucoup pour sa fille. Aussi, quand son amie d’enfance revient la voir, c’est un rayon de soleil qui illumine sa triste existence. En Hae-won elle voit ce qu’elle ne connait pas et ce qui lui semble un monde meilleur, un monde où une femme peut être éduquée et indépendante. Le film est construit sur cette séparation entre ses 2 filles, sur ces injustices. L’amour immodérée de l’une et l’amnésie égoïste de l’autre. Leurs relations ne peuvent être simples et pures qu’entre elles deux, sitôt le monde réel intercalé entre elles deux, les positions redeviennent ce qu’elles ont toujours été. La résignation face à l’injustice, en voila un thème de cinéma !

Mais l’arrivée de Hae-won coïncide aussi avec la vision insoutenable des sévices et humiliations subies par Bok-nam, on en vient à espérer que tout cela se termine au plus vite. Les scènes sont dures, la violence est extrêmes, et les silences ne sont là que pour tout amplifier. Vous êtes spectateurs dans ce que cela a de pire, vous ne pouvez rien faire, vous êtes totalement démunis. Si le cinéma coréen a pris ces dernières années la physionomie d’un cinéma axée sur la vengeance, on n’est peut être pas totalement surpris par la tournure des évènements, mais par la violence de ceux-ci, oui. La seconde partie est honteusement jouissive, les rôles s’inversent jusqu’à cette fin de film qui sonne tellement juste et qui montre que Jang Cheol-soo (il fallait bien mentionner son nom) sait exactement ou il voulait en venir, tout est contrôlé, cela en devient beau et triste de fatalité à la fois.

Korea 1 point, Word 0.

vraivaleur.bmp


Actions

Informations



22 réponses à “Bedevilled”

  1. 12 03 2011
    f (20:36:42) :

    le temps de le télécharger illégalement et je le mate DIRECT

  2. 13 03 2011
    faussesvaleurs (16:06:34) :

    DO IT

  3. 14 03 2011
    Sam (13:35:42) :

    Bof, entre koréanneries et japoniaiseries, on est vraiment servis, en ce moment… Faites-vous plutôt du Belge ou du British. Ou même, allez, soyons pas sexistes, du Russkoff ou de l’Irish, ce sera toujours mieux que ces Achiatiques en forme d’Ong Bak-Rin-tin-tin Arahannisées!

  4. 14 03 2011
    Hideoshi (14:16:20) :

    ça sent la fin sam tu sais plus quoi dire, j’avais pourtant plaisir à lire tes critiques constructives ^^ Bedeville pas vu… mais là je sors d’un « I saw the devil » excellentissime, même si la fin je l’ai senti venir à 10 mètres ( on s’habitue a force, mon gène coréen qui ressort;)) on peut rajouter 3 points de plus à la Korea !!!! merci du conseil Mr fausses valeurs ;)

  5. 14 03 2011
    faussesvaleurs (14:20:30) :

    Je ne peux qu’aller dans ton sens Hideoshi, I Saw the Devil est une sacrée claque dans la gueule. Plus fort qu’un i-pod ou qu’un commentaire constructif de Sam. C’est dire !

  6. 14 03 2011
    Sam (14:41:01) :

    Nacré de t’avoir outrecuidé l’optimisme, Hidé-shi-shi, mais tu ne peux décemment pas nier cette réalité qu’à force d’être imbibés de japo-thailando-koréano-tout ce que tu veux d’autre venu d’outre-Mongolie, les ninjas encapuchonnés, les effets spéciaux relents fin du monde aux senteurs de nuoc-man, les resucées d’Hans et Gretel fleurant bon la sauce soja, les Grudgeries épouvanto-horrifiques à nous glacer le sushi dans le bol de céramique, commencent gentiment à fatiguer les zigomatiques de quelques uns – dont je suis, toute honte bue – et aux trous de nez desquels les nems commencent à sortir en ribambelle. Ceci dit, je n’ai JAMAIS dit ou écrit que tout était à jeter au royaume des niakophiles, mais juste que la saturation guettait au coin du diVx.

  7. 14 03 2011
    f (15:25:54) :

    ouvre un putain de blog sam et ferme la une bonne fois pour toute si t pas capable d’écrire un truc constructif, ça commence à sérieusement me casser les couilles de lire tes merdes mal écrites quand je lis les com de fausses valeurs. Je les lis pas pour déchiffrer tes putain de hieroglyphes, ça m’intéresse de lire ce que pensent les gens intelligents. tu comprends que t lourd ? Tu cherches quoi ? Qu’on t’écrive ce genre de message pour que tu te sentes exister dans ton trou perdu ? tu trouves pas qu’on t’insulte ou qu’on se fout assez de ta gueule ici ? Tu manques d’amis c’est quoi ton problème ? Il faut te le dire comment que t pas le bienvenu ?

  8. 14 03 2011
    Sam (15:34:17) :

    Salut f, j’adore ta prose, elle me soulage le rectum quand j’ai les poix-chiches qui restent collés dans le fond de la marmite à cacao.
    Bon, sérieux, les gonzes, pissque vous me faites tarter la calebasse à coup de critiques mal fâmées, je vais me l’télécharger, votre bédé-vaudevillesque. J’hésitais avec un truc plus salace du genre Room in Rome, on se refait pas, mais tant pis, je vais tenter le diablotin asiatoche et j’y reviendrai vous en coller pour deux balles.
    A la revoyure f, et te bile pas, y’en a des autrement plus balaises que toi qui ont craqué bien plus tôt en s’envoyant ma prose derrière le noeud coulant de leur cravate! Je te conseille de boire un Pepsi chaud et éventé avant de te coucher, paraît que ça resserre les sphincters…

  9. 14 03 2011
    faussesvaleurs (16:08:34) :

    Déconnez pas les gars vous allez faire fuir notre i-padophile asiatophobe.
    Comment je vais pouvoir me marrer après ?
    Comparer le cinéma coréen et le thaïlandais… excellent Sam, ne change pas.

  10. 14 03 2011
    Geo (19:20:57) :

    Bon ton infinie bêtise et masochisme m’ont finalement décidé à poster sur ce sympathique blog que tu hais tant. Donc mon cher Sam, comme tant d’autres personnes je te recommande fortement de quitter ce site que tu pollues par tes multiples messages faussement brillants mais redondants et ridicules. Par la même occasion je te conseillerai également d’aller consulter de toute urgence un psychiatre. Ou bien de t’inscrire sur Facebook grâce auquel des êtres tels que toi peuvent ressentir quelque soulagement à leur solitude maladive en ayant quelque ami fictif.

  11. 14 03 2011
    gericho (19:29:23) :

    je confirme. J’ai l’habitude de lire les commentaires mais pas d’en poster. Je le fais cette fois ci pour dire : sam, dégage. Merci.

  12. 14 03 2011
    hideoshi (20:00:52) :

    en même « f » fallait pas continuer ;) attention sam que je ne te jette pas mes shurikens pour des propos asiatophobes relatifs avant de disparaitre avec ma poudre magique ;) avis perso de oim : le cinéma coréen notamment est d’une sensibilité rare les personnages sont criant de vérité et les histoires les intriqgues ne sont pas développer comme dans le cinéma classique ( comprendre blanc) … d’ailleurs plus ça va plus je me dis que l’illustre takashi Miike dois avoir un parent coréen ( enfin parfois ) …
    ( fausses valeurs i come with the rain tu le classerais ou ? )

  13. 14 03 2011
    Sam (22:13:17) :

    F… Geo… Gericho… les nazillons de service toujours plus prompts à dégainer la censure plutôt que l’aide aux démunis (en l’occurrence du clavier) a encore frappé!
    Décidément, pas la peine de se demander pourquoi le pays doit se taper un Chef Scout comme Sarko Ier… On a les dirigeants qu’on mérite!

  14. 14 03 2011
    Sam (22:19:42) :

    F… Geo… Gericho… les nazillons de service toujours plus prompts à dégainer la censure plutôt que l’aide aux démunis (en l’occurrence du clavier) a encore frappé!
    Décidément, pas la peine de se demander pourquoi le pays doit se taper un Chef Scout comme Sarko Ier… On a les dirigeants qu’on mérite!
    De toute façon, sinistres et tristes histrions au teint bistre couperosé, je vous pisse au cul en zigzag et m’enorgueillis d’aller bientôt gerber sur vos tombes de crétins replets en éructant la Cucaracha entre une lampée de Jack Daniels et un rail de tramway classé X dans la narine gauche.

  15. 14 03 2011
    Sam (22:20:50) :

    Une troisième fois, je suis bourré du clavetoche…

    F… Geo… Gericho… les nazillons de service toujours plus prompts à dégainer la censure plutôt que l’aide aux démunis (en l’occurrence du clavier) a encore frappé!
    Décidément, pas la peine de se demander pourquoi le pays doit se taper un Chef Scout comme Sarko Ier… On a les dirigeants qu’on mérite!
    De toute façon, sinistres et tristes histrions au teint bistre couperosé, je vous pisse au cul en zigzag et m’enorgueillis d’aller bientôt gerber sur vos tombes de crétins replets en éructant la Cucaracha entre une lampée de Jack Daniels et un rail de tramway classé X dans la narine gauche.

  16. 14 03 2011
    faussesvaleurs (23:00:36) :

    hideoshi : pas vu I come with the rain.
    Par contre c’est obligé que Miike ait de la famille en corée

  17. 14 03 2011
    Geo (23:27:42) :

    Nazillon de service???? Tout simplement parce qu’on critique ton attitude infantile et hautaine??? Mais attends… Je m’excuse mon pauvre non mais sincèrement je te plains car tu es une proie facile pour les extrêmes vu ton caractère névrotique doublé à ton alcoolisme effroyable. Oh oui Sam je connais des personnes bienveillantes et miséricordieuses qui pourront aider une pauvre victime de la crise comme toi qui a fini par être atteint par une crise de paranoïa aiguë….

  18. 15 03 2011
    Sam (16:08:21) :

    Excellent, excellent, Geo…
    Continue comme ça, j’adore ton style populo qui s’en laisse pas compter par les vilains alcolos condescendants. Je t’aime, mec !

    Et pour rester cinoche-cinoche, je dirais que j’ai enfin téléchargé le Bedevilled dont il était question ici avant que ne s’emballent les tenants de la bonne et sainte morale qui savent ce qu’il faut dire et surtout comment le dire, mais je ne l’ai pas encore regardé, je lui ai préféré hier soir Rendez-vous l’été prochain de Philip Seymour Hoffmann. Au passage, je le conseille à ceux qui n’ont peur ni de la simplicité, ni de la poésie, ni du charme, ni de la beauté des sentiments, mais je ne pense pas qu’ils soient très nombreux par ici…

  19. 15 03 2011
    Geo (18:42:43) :

    Ton snobisme est d’un dernier ridicule mon cher bobo parisien.

  20. 15 03 2011
    faussesvaleurs (18:52:51) :

    Pas la peine de t’épuiser Geo.
    Il ne veut plus entendre raison.
    Mais nous sommes sa seule famille, alors que veux tu, nous devons veiller sur lui et accepter de l’écouter dans ses pénibles moments de détresse.

  21. 15 03 2011
    Sam (19:29:10) :

    Ahhhh mon Geo-trouve-toujours-kèkchose de nouveau à dire… Une fois je suis un alcolo névrotique et une autre fois un bobo-parigot… En tout cas, je constate avec un plaisir non dissimulé que j’occupe tes pensées nuit et jour, ce qui me ravit au plus haut point car je suis aussi égocentro-imbu de moi-mêêême!
    A part ces délicieuses estafilades qui me mettent en forme pour les apéros du soir (je pense commencer au cuba libre, poursuivre au gin tonic et me finir au Blackbush sans glace), je dois avouer que pendant que certains passaient leur temps à réfléchir aux meilleures opprobres dont me couvrir je me suis farci Room in Rome, pellicule baltringuo-inepte tout juste bonne à faire passer un vulgaire porno soft en œuvre d’art; lumière tamisée, musique lyrique et beaux sentiments lesbiens pour nous empêcher de penser qu’on a affaire à du sous-Dorcel, qui, lui au moins, a l’honnêteté de faire dans la fesse sans forfanterie. Mais bon, certains on sans doute besoin de ce tra-la-la pseudo esthétique pour pouvoir bander sans culpabilité… Pas vrai, mon Geo?
    Pour ce soir, en revanche, je vais élever le débat et m’envoyer du tout bon tout nordique sous la forme des Adam’s apples, qui dit mieux?

  22. 13 05 2011
    max (00:01:01) :

    Putain,

    fausse valeur plus1, sam, arrete ta branlette intellectuel qui te le fait croire.

    Simple mais limpide non? Ton spermicide cinéaste est digne d’un bon Ebola et ta culture digne d’un… ba de rien !

Laisser un commentaire




Playboy Communiste |
STREAMINGRATOX |
lemysteredelamaisonblanche |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fascination
| hsm321
| voyagelook