Ponyo sur la falaise

9 04 2009

Sosuke découvre, coincé dans un bocal, un petit poisson rouge au bord de la mer et décide de le baptiser Ponyo. Les deux se prennent d’affection l’un pour l’autre et une certaine complicité naît entre eux. Ponyo souhaite alors prendre forme humaine et quitter son milieu aquatique. Mais c’est sans compter sur Fujimoto, son père, qui ne voit pas cette union d’un bon oeil.

Ponyo sur la Falaise

C’est toujours avec plaisir que l’on se laisse tenter par une oeuvre de Miyazaki, laissons nous donc entraîner dans cette odyssée sous-marine.

S’il est d’un certain côté plus enfantin et plus « simple » qu’un film comme Le Voyage de Chihiro, ça n’en reste pas moins un film splendide à l’onirisme écologique, omniprésent où la nature joue le rôle d’un personnage à part entière. La thématique elle ne change pas, le contact entre les humains et la nature a disparu, et seul un regard enfantin, avec une certaine pureté, arrive à capter les éléments, à leur parler.

Tout a un sens ici (parfois simple mais pas simpliste), les catastrophes écologiques arrivent trop souvent par la faute des humains, aussi Fujimoto a peur de voir passer sa fille chez cet étrange peuple.

Un film qui se verra à tout âge, et où les aficionados de Miyasaki ne manqueront pas de remarquer les allusions (car ce sont finalement des mondes similaires) aux autres oeuvres du maître (reprise du Thème de Totoro, le tunnel de Chihiro…).

vraivaleur1.bmp

 

Filmo Miyasaki conseillée :

- Mon voisin Totoro, 1988

- Princesse Mononoké, 1997

- Le Voyage de Chihiro, 2002


Actions

Informations



3 réponses à “Ponyo sur la falaise”

  1. 27 02 2010
    MouM (01:22:47) :

    Je ne dirais qu’un mot: MIYASAKI.
    Je sais, c’est pas très constructif, mais il y a un moment ou parlé ne sert plus a grand chose.

  2. 13 06 2010
    Fridirock (16:36:09) :

    Un joli petit film, que j’ai trouvé beaucoup mieux que « Le Château Ambulant », film qui m’avait énormément déçu (une première pour moi dans l’oeuvre de Hayao Miyazaki)

    L’animation a cependant perdu en magie et en caractère selon moi : certains effets numériques ne remplaceront jamais pour moi l’aspect artisanal mais ô combien vivant de ces bons vieux cellulos.

    Pour moi « Ponyo », malgré son aspect très enfantin rappelant effectivement par de nombreux côtés cet extraordinaire chef d’oeuvre qu’est « Mon Voisin Totoro », demeure tout de même son 2ème moins bon film (mais il reste quand même chouette, c’est à ça qu’on reconnaît le génie ^^)

  3. 13 03 2012
    Florine (19:39:01) :

    Hayao Miyazaki est un Dieu \(^_^)/

Laisser un commentaire




Playboy Communiste |
STREAMINGRATOX |
lemysteredelamaisonblanche |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fascination
| hsm321
| voyagelook