Le Royaume

19 03 2009

Une attaque terroriste sur une cible américaine en Arabie Saoudite, une réplique armée éclaire, des intérêts pétroliers, un départ précipité des troupes US. Ça ne vous rappelle rien ? Si bien sûr, le dernier film de Peter Berg, le Royaume, qu’est ce que cela aurait pu être d’autre ?

Le royaume

Ce film est dans la nouvelle mouvance d’un cinéma américain plus engagé et qui essaye d’être plus mesuré dans son propos (comme Syriana par exemple). On voit la complexité du conflit et l’incapacité des US à faire face à une situation qu’ils pensaient pouvoir maîtriser. Un film polémique tant il est difficile de ne pas avoir un avis tranché sur la question.

D’un côté, on peut saluer la mise en scène nerveuse, avec une caméra sans cesse en mouvement (on sent l’influence de Michael Mann derrière tout ça) qui ne fait qu’accroître notre mise en situation à travers cette introspection d’un « US dans le Golfe Persique ». N’est pas Michael Mann qui veut, mais l’exercice est tout même plutôt réussi. Ici le parti pris est d’éviter les écueils de ce genre de film pour aller vers un cinéma réalité. Pas d’histoire d’amour qui plombe l’intrigue, pas de musiques arabes genre « on vous la joue stéréotypes touristiques », ni même du 100% langue anglaise qui suffisamment rare pour être souligné. Il y a de l’action, réaliste sur la forme, un peu moins sur le fond et de la tension, le film remplit aisément le cahier des charges.

Là où le bas blaisse, c’est qu’évidemment les ricains sont au coeur de tout, évidemment on ne peut s’empêcher de voir une Amérique patriotique, manichéenne (moins que d’habitude mais quand même), donneuse de leçons et pas très loin de certains clichés arabophobes (95 % des saoudiens sont armés, dangereux et hostiles).

Il serait faux de faire un procès d’intentions au film, il est à mon sens plus maladroit (sur un sujet qui ne le mérite pas) que malintentionné. Si les arguments « négatifs » du film vous paraissent avéré et juste, vous détesterez à coup sûr, sinon vous y verrez un film dynamique, un peu plus engagé que la moyenne et résolument pessimiste.

valeurdevenir.bmp


Actions

Informations



2 réponses à “Le Royaume”

  1. 18 10 2010
    Wolvy (19:16:41) :

    Soit tu as (très) mal vu le film, soit tu n’as rien compris (mais j’en doute, tu semble être une personne intelligente) ou soit tu as pondu ce papier longtemps après avoir vu Le Royaume et tu en as oublié l’essentiel.

    En effet ce film est tout ce que l’on veut (notamment un excellent film d’action) sauf manichéen, ne montrant jamais « les méchants arabes » d’un coté et « les gentils ricains » de l’autre.

    Par ailleurs tu es venu poser ton commentaire sur un forum d’allociné, mais visiblement tu n’as pas lu ce qui précédait. Donc voici un copié-collé d’un commentaire juste au dessus du tien. Lis-le et forcément tu vas te rendre compte que tu es dans l’erreur. J’espère que ça te donneras envie de revoir le film (par exemple ce soir à 20h35 sur NRJ12^^) :

    TaD : « Je trouve que l’introduction reflète bien la distance que prend le réal avec les USA. Il présente les attentats du WTC comme la conséquence du mode de vie US, finalement le terrorisme ce n’est qu’une question de bagnoles. Deux bagnoles par familles en moyenne, des caisses qui consomment un max parce que ça impressione le voisin de ranger le pick up à côté de sa japonaise minable. Si les USA n’avaient pas cet apétit inconsidéré pour le pétrole, le terrorisme serait un phénomène bcp moins développé. Il ne s’agit pas de dire que les USA sont mauvais pas plus que les arabes. Dans les premières scènes, on nous montre Jamie Fox expliquer à son fils naivement qu’il doit aller s’occuper des bad guys, c’est une vision volontairement tronquée de la réalité qui nous montre la simplification désastreuse du conflit dans l’opinion publique. Peter Berg ne pote pas de jugement, il fait juste un constat.
    Je pense surtout à ce parallèle entre deux scènes, Jeniffer Garner apprend la mort d’un agent et se met à pleurer, son coéquipier lui glisse quelques mots à l’oreille. On apprend bien après qu’il lui a dit : « ne t’en fais pas, on les tueras tous ». Drole de manière de consoler, c’est un encouragement à la vengeance. Si on met cette scène en relation avec le terroriste qui dit à son petit fils avant de mourir la même phrase (ou presque, je l’ai vu qd il est sorti au ciné, ça fait un peu loin), on comprend qu’il n’y a pas d’oppostion entre le bien et le mal. Les hommes réagissent tous de la même façon, par la haine, il n’y a pas d’un côté les gentils américains qui viennent arrêter les terrorsites laches, le réal les met au même niveau dans un constat très pessimiste : l’homme est foncièrement mauvais, il agit par vengeance en se laissant dominer par ses pulsions.
    Après on peut tjs contester que les américains soient présentés comme les meilleurs techniquement parlant, mais cela est vrai, leurs équipes d’investigation criminelles sont parmis les meilleurs au monde, on l’apprend tous les jours en regardant les séries US . De plus, le réal a choisi comme lieu d’affrontement L’Arabie Saoudit, un allié des USA qui n’est vraiment pas une démocratie. Ce filmest aussi une critique des USA qui s’affranchissent de leur pseudos critères démocratique dès lors que leur puissance et leur image d’invulnérabilité est en péril.
    Et les américains ne sont pas toujours montré à leur avantage, je pense à la scène sur l’autoroute ou un agent se plaint de la vitesse.
    Y a sans doute encore bcp à dire mais je m’arrete là pour ce soir. Tout ça pour dire que ce film n’est pas pro américain ou manichéen, juste très pessimiste et réaliste dans sa démonstration du parallélisme des mentalités »

    http://www.allocine.fr/communaute/forum/message_gen_nofil=501085&cfilm=62537&refpersonne=&carticle=&refserie=&refmedia=.html

  2. 20 10 2010
    faussesvaleurs (10:38:12) :

    Je ne sais pas trop quoi dire, le film ne m’a pas marqué plus que ça et me retaper J. Garner m’effraie au plus haut point.
    De ce que je me rappelle et de ce que dit Tad, j’en conclue que les intentions sont bonnes. Pour moi cela ne suffit pas, c’est même presque  » trop facile », pour lui si.
    Tad est optimiste, moi probablement pas.
    Ok va falloir que je le regarde à nouveau si je veux me défendre.

Laisser un commentaire




Playboy Communiste |
STREAMINGRATOX |
lemysteredelamaisonblanche |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fascination
| hsm321
| voyagelook