Ces « 1er film » qui annonçaient déjà un grand nom

19 03 2009

N’avez vous jamais été frappé devant le talent précoce de certains réalisateurs? Si Stanley Kubrick (du moins c’est la légende qui raconte ça) a été obligé de racheter toutes les copies de ses premiers films, tant il en avait honte, la liste de réalisateurs suivants est tout autre. Ici c’est la carton plein dès le premier essai. A tel point que le film serait réalisé par quelqu’un de plus expérimenté que cela ne choquerait personne. Le point commun de tous ces films, c’est l’étincelle de magie apportée par leur créateur, pour transformer un film tout ce qu’il y a de plus basique en un « bon » film, et pour un premier essai c’est déjà pas si mal.

 

duel.jpg
Steven Spielberg – 1971  – Duel

Ce qui ne devait être qu’un vulgaire film TV au scénario filiforme, se transforme en 90 min de suspens. Spielberg réussit le tour de force de rendre humain ce camion et d’en effrayer le spectateur et donc de le mettre du côté du protagoniste principal. La course poursuite est géniale et témoigne avec un peu d’avance du talent de son auteur. Une prologue aux Dents de la Mer.

Ses succès qui ont suivi : Les Dents de la Mer, L’Empire du Soleil

pi.jpg

Darren Aronofsky – 1998 – Pi

La vie est elle une séquence mathématique? Peut-on faire un film de ce postulat? Vous , non, Darren Aronofsky, oui. Pas une seconde d’ennui, une réalisation nerveuse et inventive (très inspirée par le cinéma de Tsukamoto). Un film qui a le fond et la forme. 60 000 $, 3 bouts de ficelle et un réalisateur de génie ont suffi.

Ses succès qui ont suivi : Requiem for a Dream, The Wrestler

barkingdog.jpg

Bong Joon-Ho – 2000 -Barking Dogs Never Bites

Toujours la même histoire, un scénario improbable, et un réalisateur qui se révèle. Un sens presque inné du mouvement et de la couleur, des personnages attachants et vivant. de l’humour. Il ne manquait plus qu’une histoire plus accrocheuse (ce qu’il aura avec le chef d’oeuvre qu’est Memories of Murder), pour qu’en plus d’un bon film, il en face également une oeuvre majeure. Le, pardon, « un » des réalisateurs asiatiques qui compte actuellement.

Ses succès qui ont suivi : Memories of Murder, The Host

littleodessa.jpg

James Gray – 1994 – Little Odessa

Attention cet auteur se fait rare (4 films en 15 ans), autant vous dire de profiter du bonheur que vous aurez à regarder l’un de ses films. Avec Little Odessa, James Gray marque un grand coup dans l’univers du pola américain, un grand coup car s’il ne révolutionne rien, son film est pourtant indispensable. Sa principale qualité résidant dans son choix d’acteurs, et la façon dont il a de les diriger pour mieux les sublimer. D’autres films James et vite !

Ses succès qui ont suivi : La nuit nous appartient, Two Lovers

Violent Cop

Takeshi Kitano – 1989 – Violent Cop

L’année 1989 restera marquante pour 2 raisons, la chute du mur de Berlin et la naissance au monde (il est à l’époque déjà connu comme animateur a succès au Japon) de Takeshi Kitano. Son

Ses succès qui ont suivi : Hana-Bi, Zatoichi

tesis.gif

Alejandro Amenabar – 1996 – Tesis

En pleine vague cinéma hispanique, Alejandro débarque sur nos écrans avec un thriller horrifique non dénué de sens. Interdit au moins de 16 ans, il est sans concession et témoigne du talent précoce de son réalisateur (24 ans !). Le muchacho a le sens de la narration et du suspens, ses films seront à la fois, des succès critiques et public.

Ses succès qui ont suivi : Ouvre les Yeux, Les Autres.

Sang pour sang 

Joen Coen – 1984 – Sang pour Sang

Après s’être fait la main sur Evil Dead avec Sam Raimi, les frangins signent un polar nerveux et parfaitement ciselé. Le film laisse imaginer le talent dont ils disposent et qu’ils ne tarderont pas à canaliser pour en sortir des petites merveilles comme Fargo. Des scénarios intelligents, des images magnifiques, une direction d’acteur irréprochable. Just wait and see.

Les succès qui ont suivi : Arizona Junior, Frago, The Big Lebowski


Actions

Informations



Une réponse à “Ces « 1er film » qui annonçaient déjà un grand nom”

  1. 19 03 2009
    myamoto musachi (15:45:19) :

    post très intéressant. Ca fait toujours plaisir de revoir les meilleurs

Laisser un commentaire




Playboy Communiste |
STREAMINGRATOX |
lemysteredelamaisonblanche |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fascination
| hsm321
| voyagelook