Les suites au Cinéma

18 03 2009

Alors que dans un précédent article je m’épanchais sur l’état maussade du cinéma Américain (basé quasi exclusivement sur des suites, remakes et autres films de super héros), il convient aujourd’hui d’apporter une petite précision. Les suites sont elles toutes a jeter? La réponse est NON, NON et NON, bien au contraire, elles permettent au contraire d’amener du relief.

Quelles sont alors les suites réussies et quel est le meilleur moyen de les reconnaître?

Evil Dead 2

Il n’y a pas de secrets, pour qu’une suite soit réussie, il faut que le réalisateur à bord soit talentueux et concerné par le sujet, et qui de mieux placé alors que l’instigateur du projet? Ainsi nombreuses sont les suites qui se voient attitrées du même réalisateur que l’original, et comme par enchantement se sont les exemples de réussite les plus notables : Tim Burton (avec Batman le Défi), James Cameron (Terminator 2), Guillermo Del Toro (Hellboy 2), Sam Raimi ( Spiderman 2 ou Evil Dead 2), Robert Zemeckis (Retour vers le Futur 2), Tsui Hark (Il Etait une fois en Chine), Georges Romero (Zombie), George Miller (Mad Max 2).

Si ces suites sont autant, voire plus réussie, c’est parce que ces seconds films permettent d’approfondir les personnages et d’aller au fond des choses, une certaine prise de risque difficile parfois à mettre en place dès le premier film, surtout lorsqu’il s’agit d’une grosse production. Le public est averti et il en redemande, les producteurs et les studios s’en frottent les mains.

Ne sont pas concernés les films découpés en 2 ou 3 parties (Kill Bill par exemple).

Pour résumer, si le premier « épisode » vous a plu et que c’est le même réalisateur aux manettes, vous ne devriez pas être déçu, foncez.

 


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Playboy Communiste |
STREAMINGRATOX |
lemysteredelamaisonblanche |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fascination
| hsm321
| voyagelook